• Nouvelles en vrac de l’Europe et d’ailleurs

    De la Turquie et de l’Europe

      Nouvelles en vrac de l’Europe et d’ailleurs

    On ne peut pas dire que l’été 2016 soit un très bel été. La météo est capricieuse et les mauvaises nouvelles s’accumulent. L’Europe est en train de s’enfoncer dans l’instabilité. Un des points importants est le coup d’Etat manqué en Turquie contre Erdogan. Peu importe pour nous que le coup d’Etat ait été raté par l’imbécilité de l’armée ou par la malice d’Erdogan, certains ont même avancé qu’il s’agissait là d’un faux coup d’Etat pour qu’Erdogan consolide son pouvoir dans une Turquie très mal en point sur tous les fronts[1]. La conséquence de ce coup d’Etat est une répression tout azimut, et donc un rabaissement du peu qu’il restait de démocratie dans ce pays. Tous les secteurs de la vie civile sont touchés, et plus particulièrement les enseignants, les éditeurs et les libraires. Il est facile de voir qu’il n’y a pas de lien entre le coup d’Etat et la répression, et donc que le coup d’Etat manqué n’est qu’un prétexte[2]. Les organisations internationales se sont émues, c’est à ça qu’elles servent, à s’émouvoir à la place des peuples, mais elles n’ont rien d’autre à faire ni à proposer.

    Cependant l’Union européenne est embarrassée, parce qu’elle soutient Erdogan et qu’elle souhaite, sous la pression de l’Allemagne, que la Turquie rejoigne l’UE le plus rapidement possible. Or évidemment la Turquie montre ouvertement ce qu’elle est, une dictature islamique feutrée qui s’est compromise avec l’Etat Islamique[3]. Les libertés démocratiques ne la concernent pas, vous me direz que la démocratie n’est pas un problème pour l’Union européenne et ses différents boutiques qui gouvernent sans tenir compte de l’avis des peuples. Tout le monde en Europe a compris aussi que l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne serait un pas de plus vers le chaos, non seulement en ce qui concerne les flux migratoires, mais également les droits de l’homme en général.

    L’Autriche où l’extrême-droite est en progression rapide, a déjà prévenu, par la voix de son chancelier, le social-démocrate Kern, qu’il n’était pas question que la Turquie entre dans l’Union européenne car elle ne remplit pas les critères minimum d’une démocratie et d’un Etat de droit[4]. Evidemment le ton est monté la Turquie a répliqué en accusant les autrichiens d’être racistes[5]. Mais Erdogan a des alliés importants, outre Merkel, il a l’oreille de Juncker, qui, malgré la situation incertaine de la Turquie au regard de la démocratie et des droits de l’homme, en appelle à ne pas interrompre le processus d’adhésion[6].

      Nouvelles en vrac de l’Europe et d’ailleurs

    La Turquie comme elle en a pris l’habitude exerce un chantage éhonté sur les Européens et plus particulièrement sur l’Allemagne. D’abord elle a organisé une manifestation de masse à Cologne, cette même ville qui a connu les exactions de la Saint-Sylvestre. L’idée est de montrer qu’en Allemagne la communauté turque est un interlocuteur de poids auquel il ne faut pas déplaire et donc qu’il faut ménager la susceptibilité du sinistre Erdogan[7]. Mais ces derniers jours le chantage se fait plus direct. Ils menacent simplement de remettre en question l’accord avec l’UE qui fait qu’ils retiennent les réfugiés arrivant de Syrie pour qu’ils ne déferlent pas sur l’Europe[8]. Pour dire les choses plus simplement, la Turquie menace d’ouvrir ses frontières si les Européens n’accordent pas aux Turcs la liberté de circuler en Europe sans visa et s’ils cessent de donner des subventions à la Turquie pour préparer sa soi-disant intégration qui est pourtant plus que lointaine et qui s’éloigne tous les jours un peu plus. C’est d’une course de vitesse dont il s’agit : la Turquie adhérera-t-elle à l’Union européenne avant que celle-ci ne soit dissoute ? En outre, la position de la Turquie et le Brexit risque de donner des idées aux Grecs qui sont en première ligne : en effet si les Turcs ouvrent les vannent des réfugiés syriens, les Grecs n’auront plus que le choix de sortir de l’Union européenne et de fermer leurs frontières. 

    Mémoires d’un vieux con, Clint Eastwood soutient Donald Trump

      Nouvelles en vrac de l’Europe et d’ailleurs

    Dans la course à la présidence aux Etats-Unis, les dérapages de Donald Trump ne cessent jamais. La dernière qu’il a trouvée est de s’en prendre aux parents d’un soldat américain mort en Irak[9]. C’est plus qu’une faute tactique, c’est la preuve de son imbécilité. En effet, il ne faut pas être bien malin pour savoir qu’aux Etats-Unis quand tu t’en prends à l’armée et à son patriotisme, tu te mets forcément dans le rouge. On peut critiquer telle ou telle intervention américaine, en Irak ou ailleurs, mais pas les soldats qui ont laissé leur peau sur le terrain des opérations. Il s’est fait aussi remarqué par sa détestation des enfants, plutôt des bébés. Là aussi faire la bête dans un pays où la famille est considérée comme une institution, c’est une autre faute.

    Il donne ainsi l’image d’un candidat imprévisible et qui ne maîtrise pas ses nerfs, donc peu apte à l’exercice de ces fonctions. Même le parti républicain s’engage aujourd’hui contre lui, ce qui est du jamais vu, même si ce n’est pas officiellement[10]. Des conservateurs grand-teint comme Daniel Pipes ont même décidé de quitter le GOP[11]. Bref le parti républicain fait l’impasse sur cette élection qui est maintenant promise à Hillary Clinton, sauf accident bien entendu. En toute logique l’écart devrait être très large entre les deux avec un probable taux d’abstention élevé. Hillary Clinton ne plait pas beaucoup bien sûr, mais Donald Trump a l’air totalement fou à lier. C’est à ce moment de la campagne que l’idiot de service Clint Eastwood intervient pour soutenir Donald Trump. Ce n’est pas étonnant, il suffit de prononcer devant lui le mot de « démocrate » pour que d’un réflexe pavlovien il se mette en mouvement.

    Clint Eastwood fait des films néo-fascistes comme Gran Torino ou American Sniper qui curieusement plaisent à la critique de gauche qui n’y voit que du feu. Ce sont pourtant des films ouvertement racistes, mais cela passe pour des œuvres d’art, alors même qu’on peut contester leur qualité cinématographique qui oscille entre académisme et mièvrerie. Mais l’appréciation de la qualité des films d’Eastwood est subjective. Ce qui est plus bizarre c’est que certains fassent semblant de trouver la position de Clint Eastwood incompréhensible. Si on analyse correctement ses films depuis ses débuts, et qu’on connait un peu sa biographie[12], on ne peut plus être étonné de son positionnement politique qui est toujours le même depuis la guerre de Corée. Pour Eastwood les guerres sont bonnes quand elles sont initiées par les républicains, Reagan, Bush, etc. Mais mauvaises si ce sont les démocrates qui les engagent. Dans La mémoire de nos pères, il faisait passer l’engagement de l’administration dans la guerre contre les puissances de l’Axe, comme une simple opération fiscale destinée à renflouer les caisses de l’Etat. Il trouvait même le moyen de plaindre les pauvres soldats japonais dans le complément de ce film, Lettres d’Iwo Jima. Il est curieux que dans notre pays où on se mobilise facilement contre l’islamophobie supposée, on reste en admiration devant un tel pantin.

     

    Provocation islamiste à Marseille

      Nouvelles en vrac de l’Europe et d’ailleurs

    Alors que nous sommes en pleine saison des attentats islamistes et que de nombreux musulmans commencent à s’interroger sur la relation qu’il y a entre ceux-ci et l’intolérance de cette religion, une association marseillaise, Smile 13, a lancé une provocation en invitant une partie de la population à une journée de baignade dans une piscine privatisée pour l’occasion. Le problème est que cette journée est réservée aux femmes et que celles-ci doivent être vêtues de façon à ce que leur corps soit masqué aux yeux de tous. L’appel au burkini et jilbeb de bain en fait naturellement une journée réservée aux membre de la communauté musulmane, et encore plus pour ses membres qui sont les adeptes d’un islam intégriste et peu tolérant, en tous les cas un islam peu soucieux du bien-être et du confort des femmes[13].

    Il va de soi qu’une telle discrimination pose problème dans notre démocratie. D’autant que l’association Smile 13 n’en est pas à son coup d’essai, elle s’est faite remarquée par ses interventions intempestives contre les fêtes de Noël, pour dénoncer la mécréance et mettre en garde ses adhérents contre toute déviation. Voilà ce que cette association diffusait sur la page Facebook.

      Nouvelles en vrac de l’Europe et d’ailleurs

    Il est donc très clair que cette association ne vise pas à aider l’intégration, mais au contraire à favoriser la séparation de la communauté du reste de la société française. Etant implantée au Nord de Marseille, elle se trouve naturellement dans les quartiers dits sensibles. Evidemment en proposant cette journée burkini, Smile 13 savait très bien que le Front National allait réagir au quart de tour. Le débat s’est rapidement enflammé et a obligé le maire des Pennes Mirabeau dont dépend le site choisir pour cette journée, à interdire purement et simplement l’événement. Notez que Michel Amiel est un ancien du PS qui est passé avec armes et bagages au parti croupion créé par Jean-Noël Guérini lorsque celui-ci a été exclu du PS. 

    Smile 13 se défend en disant que du moment que cette journée est privée, elle a bien le droit de l’organiser comme elle l’entend. Et cet imbécile de Patrick Menucci qui avait l’ambition de prendre la succession de Gaston Defferre à Marseille et qui a tout perdu, de la municipalité aux Régionales, sans parler des départementales, en a rajouté une couche en avançant que rien en droit n’interdisait de se baigner habillé, et qu’en outre la journée était privée. Il en déduit donc que ceux qui s’offusquent sont juste des anti-musulmans[14]. Mais en vérité l’approche de Menucci est complètement hors sujet – à moins que ses déclarations ne visent qu’à retrouver le vote perdu des musulmans – et cela pour deux raisons, la première est comme l’explique Régis de Castelnau que cette association fait des offres publiques via ses différents moyens de communication, et la seconde est qu’elle engendre de fait une discrimination vis-à-vis des femmes, fussent-elles musulmanes, qui ne voudraient pas se plier aux injonctions de Smile 13[15].

    Cette association Smile 13 dont on ne connait pas les conditions de financement[16], ne s’était pas fait encore remarquer. On sait maintenant qu’elle enseigne l’arabe à travers la lecture du Coran et la cuisine à travers la nécessité de respecter le Ramadan. C’est une association parmi tant d’autres, et il semble que son rôle ait été de tester la résistance de la population à ce qui est ouvertement une entreprise de ségrégation, non seulement entre les genres, mais aussi entre les communautés.      

    Le monde s’est une fois de plus fait remarquer en venant au secours de Smile 13, avançant que le Front National jetait de l’huile sur le feu dans un contexte difficile, pour récupérer des électeurs. C’est bien possible, mais cela ne préjuge pas du fond de l’affaire, car ce qui est en question c’est de savoir si la France peut se permettre de laisser se développer un communautarisme agressif qui la mine de l’intérieur[17].

     

     


    [1] http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160719.OBS4905/turquie-erdogan-derriere-le-coup-d-etat-les-arguments-a-la-loupe.html

    [2] http://www.lefigaro.fr/international/2016/07/18/01003-20160718ARTFIG00156-turquie-la-repression-des-putschistes-par-erdogan-inquiete-la-communaute-internationale.php

    [3] Ces derniers temps les liens entre la Turquie et l’EI se sont distendus, ce qui expliquerait un certain nombre d’attentats dans le pays. 

    [4] http://www.courrierinternational.com/article/europe-lautriche-ne-veut-plus-entendre-parler-dune-adhesion-de-la-turquie-lue

    [5] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/08/05/97001-20160805FILWWW00133-la-turquie-accuse-l-autriche-de-racisme-radical.php

    [6] http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/08/04/junker-estime-que-fermer-la-porte-de-l-ue-a-la-turquie-serait-une-grave-erreur_4978556_3214.html 

    [7] http://www.leparisien.fr/international/allemagne-au-moins-40-000-turcs-manifestent-pour-soutenir-erdogan-01-08-2016-6007585.php

    [8] http://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/news/laccord-ue-turquie-victime-collaterale-du-coup-detat-rate/

    [9] http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/08/06/donald-trump-s-attire-les-foudres-d-une-partie-de-l-electorat-militaire_4979241_829254.html

    [10] http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/04/hillary-clinton-donald-trup-derapages-votes-republicains_n_11327022.html

    [11] http://jssnews.com/2016/07/26/daniel-pipes-pourquoi-je-viens-de-quitter-le-parti-republicain/

    [12] Patrick Mcgiligan, Clint Eastwood- Une légende, Nouveau monde édition, 2012.

    [13] http://www.20minutes.fr/marseille/1904603-20160804-marseille-association-cree-polemique-recommandant-port-burkini-parc-aquatique

    [14] http://lelab.europe1.fr/burkini-un-depute-ps-des-bouches-du-rhone-denonce-une-polemique-anti-musulman-de-plus-2813638

    [15] http://www.vududroit.com/2016/08/affaire-du-burkini-quest-ce-quune-discrimination/

    [16] On va sans doute en savoir plus dans les jours qui viennent.

    [17] http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/05/a-marseille-la-journee-burkini-vecteur-d-une-polemique-politique_4978587_3224.html et http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/08/05/polemique-sur-le-burkini-a-marseille-ce-qu-il-faut-savoir_4979016_4355770.html

    « Michel Rocard, la deuxième gauche et la fin du P « S »Edwy Plenel, Pour les musulmans, La découverte, 2015 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :