• Macron ne se contrôle plus

     Macron ne se contrôle plus

    Macron ressemble de plus en plus à un pantin désarticulé, un canard à qui on aurait coupé la tête mais qui court encore un petit peu. Il a déjà perdu beaucoup dans la démission surprise de Nicolas Hulot, nous allons bientôt le voir dans les sondages à la fin du mois de septembre. Non pas parce qu’Hulot servait à quelque chose, même le ministre de l’écologie a reconnu qu’il ne servait à rien, à peine de caution, mais justement parce qu’il devient évident que pour lui l’écologie est un non sujet, il rejoint dans le déni implicite Trump à qui il avait dit « Make our planet great again », histoire de lui faire la leçon[1]. Ainsi que le rappelle le site RT, Macron a pris aussi l’habitude d’injurier les Français, quand il ne s’en prend pas aux alcooliques du Pas de Calais, le voilà qu’il tance depuis Athènes, « les cyniques », les « fainéants » et les « extrêmes », ou qu’il s’en prend au corréziens « qui foutent le bordel au lieu de chercher du travail »[2]. Je passe sur « ceux qui ne sont rien » et que malheureusement on est obligé de croiser dans une gare, ou sur la mafia bretonne, ou encore sur les bretonnes illettrées. Il semble du reste avoir une rancœur particulière contre les Bretons.

    Il y a un an Macron s’était fait remarquer en injuriant les Français depuis Bucarest au motif qu’ils n’étaient pas réformables[3]. Sous-entendu qu’ils étaient bien trop bornés pour comprendre qu’il était dans leur intérêt de passer outre. Cette déclaration avait fait l’objet de longues polémiques, et les macroniens avaient avancé qu’on ne l’avait pas compris, qu’il ne s’était pas voulu méprisant.  

    Macron ne se contrôle plus

    Le 29 aout, en voyage à Copenhague, non seulement il a célébré le modèle danois, arguant que les Danois eux avaient su faire le changement, disant au passage franchement ces peuples luthériens étaient bien plus intéressants que les Français :  « Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n'est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement ! »[4]. Un an après il récidive donc, et bien sûr il assure, comme d’habitude, que c’était pas du tout méprisant, seulement une petite blague, qu’on l’a mal compris, il nous fait le coup à chaque bourde[5]. Il y a beaucoup à dire sur ce genre d’errements. D’abord évidemment tant qu’à souligner l’intérêt du modèle danois, il aurait pu ajouter deux choses : d’abord que le Danemark et la Suède ont des dépenses publiques en pourcentage du PIB plus élevées que la France, mais ensuite que ces deux pays ont refusé par la voie du référendum de ne pas utiliser cette monnaie unique. On leur prédisait mille maux, mais en réalité ils n’ont guère de chômage et une croissance assez soutenue. Le point noir de la Suède dont les élections vont avoir lieu dans quelques jours, c’est qu’ils ne savent pas quoi faire des migrants qu’ils avaient accueillis à bras ouverts en 2015. Et donc changement pour changement Macron pourrait initier un vrai changement de cap en décidant de faire sortir la France de l’euro. Il est à peu près certain qu’il aurait une majorité de Français pour conduire ce changement.

     

    Macron ne se contrôle plus 

    Dépenses publiques en Europe en pourcentage du PIB 

    En dehors du fait qu’il dise n’importe quoi, on peut se demander qu’est- ce qui le pousse à avoir une conduite aussi erratique. Nous savons que ce garçon ne dort pas beaucoup, et d’ailleurs, en un an on peut constater qu’il a beaucoup vieilli. Il perd ses cheveux en abondance, il a les traits tirés. Il ne semble plus rien maîtriser. Et surtout pas sa propre communication par laquelle il se fait en permanence remarquer comme s’il voulait en fait que le peuple le corrige et le renvoie à ses études. Ce comportement que même des hommes politiques à l’égo surdimensionné comme Sarkozy n’avaient pas, laisse planer clairement le doute sur ses capacités mentales et physiques à continuer son mandat. Il ne s’agit pas ici de la politique qu’il mène et qui est très critiquable puisqu’elle est la même que celle de ses prédécesseurs, en plus brutale toutefois.

    Il faut ajouter qu’il est assez étrange que Macron, comme une pendule qu’on aurait remontée fasse le même genre d’erreur qu’il y a exactement un an. Est-ce une manière pour lui de fêter l’anniversaire du commencement de sa déchéance publique ?  

    Macron ne se contrôle plus

    Au Danemark, alors qu’il prétendait ne pas vouloir commenter la vie politique française, il est revenu sur la nomination de l’obscur littérateur Philippe Besson, qui a pour unique titre de gloire d’avoir écrit l’hagiographie la plus gonflée de bassesse sur le couple Macron[6], au poste très recherché de consul de France à Los Angeles. Le simple fait qu’il commente ce non-événement en dit long sur le fait que c’est bien lui qui l’a nommé. Ce qui normalement est contraire au protocole.



    [1] https://www.lemonde.fr/planete/video/2017/06/02/emmanuel-macron-make-our-planet-great-again_5137604_3244.html

    [2] https://francais.rt.com/france/51972-mafieux-alcooliques-illettres-tour-france-insultes-macron-francais

    [3] http://www.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/41155-macron-emmanuel-macron-france-reformable.html

    [4] https://www.lci.fr/politique/meprisant-et-insupportable-le-gaulois-refractaire-au-changement-de-emmanuel-macron-declenche-la-foudre-de-l-opposition-2096911.html

    [5] https://www.20minutes.fr/politique/2327867-20180830-video-critique-petite-phrase-gaulois-refractaires-macron-invoque-trait-humour

    [6] Un personnage de roman, Julliard, 2017.

    « Les effets dévastateurs de la démission de Nicolas HulotRéflexions sur la pensée complexe, mais décomplexée du président Macron »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :