• Les rencontres Déconnomiques d’Aix-en-Provence 2015

    Les rencontres Déconnomiques d’Aix-en-Provence 2015 

    Une vue de l’amphi Guyon 

    Les rencontres Déconnomiques ont pour la troisième fois eu lieu à Aix-en-Provence. Selon un modèle éprouvé : une myriade d’interventions sur des sujets multiples et variés qui interroge la question économique en dehors des canons dominants. Question de pluralisme, ces rencontres sont le pendant de celles très convenues que présente au même moment et toujours à Aix-en-Provence Le cercle des économistes.

    Les conférences se sont succédées, entrecoupées de projections de films. Les sujets les plus divers ont été abordés, le renouveau des démocraties en Amérique latine, bien sûr la question grecque si brûlante. Il y avait pas mal de monde. Les lieux d’intervention étaient éclatés dans la ville, mais une grande partie des conférences a été accueillie dans une Faculté des Lettres en pleine rénovation.

    Pour ma part j’ai participé à une conférence avec Agnès Labrousse sur l’importance du pluralisme dans la présentation et l’enseignement de l’économie. C’est un sujet important dans le développement de la démocratie. Agnès Labrousse qui défend par ailleurs les positions de l’AFEP visant à créer une section qui éviterait la caporalisation de la pensée libérale dans l’université, a expliqué comment et pourquoi les voix alternatives, keynésiennes, marxistes, hétérodoxes ont peu à peu disparues. Ce processus de formatage de la pensée tente d’avaliser non seulement l’idée que l’économie serait une science sans lien aucun avec la politique et le pouvoir, mais en outre qu’il n’y a pas d’autre manière de faire de l’économie qu’en faisant l’apologie du marché et en dénigrant l’Etat et le service public. J’ai pour ma part présenté les présupposés théoriques de cette prétention de la pensée libérale à se présenter comme la seule dépositaire d’un savoir qui pourtant n’a guère eu de succès pratiques, que ce soit dans la prévision des crises, la relance de la croissance ou l’éradication du chômage. Les questions ont été nombreuses et ont donné lieu à un échange nourri avec la salle.

    Les rencontres Déconnomiques d’Aix-en-Provence 2015 

    Une vue de la salle pendant la conférence d’Agnès Labrousse et René Teboul 

    Au-delà des querelles bureaucrates, il s’agit d’empêcher qu’une caste, un clan au service d’intérêt particulier ne s’empare d’un pan entier de l’université et la détourne à des fins particulières. Pour cette raison l’AFEP  fait circuler une pétition qu’il est bon de signer et de faire signer, dont voici le lien ci-dessous. 

    http://assoeconomiepolitique.org/ 

    On peut également lire le petit manifeste pour une économie pluraliste publié aux éditions LLL.

    Les rencontres Déconnomiques d’Aix-en-Provence 2015 

     

    « Le sens d’un référendumLes leçons d’un référendum »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    lili13
    Lundi 6 Juillet 2015 à 14:09

    Je tenais à remercier toute l'équipe des rencontres , les conférenciers tant pour la qualité des conférences que par l'ambiance qui était formidable, le pique-nique, la musique, ce sont  de bonnes idées.

    Je déplore la quasi - absence de couverture médiatique dans"la provence".

    A l'année prochaine, bien sûr , avec autant de plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :