• Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français

     Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français

    C’est l’évènement de la semaine. Non pas l’interview semi-débile de Renaud, mais plutôt le sondage que Paris Match publie. Personnellement je suis très amateur de sondages, bien qu’il faille évidemment les lire avec beaucoup de précaution. Paris Match accompagne la présentation des résultats de ce sondage de commentaires assez pénibles qui essaient tant bien que mal de les recadrer dans la nébuleuse de la bien-pensance libérale. Ce sondage globalement s’oppose aux idées reçus que véhiculent les journalistes et de nombreux hommes politiques. Cohn-Bendit qui se trompe tout le temps avançait que le peuple n’avait pas toujours raison[1], et donc qu’il fallait lui administrer une démocratie très limitée. Certes, le peuple n’a pas toujours raison, mais il se trouve que les hommes politiques depuis au moins 1983 ont toujours eu tort. Hollande qui se fie plus aux commentaires des journalistes qu’à ses propres analyses personnelles, pense que les Français virent à droite et donc que pour leur complaire et avoir leur soutien, il faut faire une politique économique de droite. Evidemment le malentendu vient de ce que ces gens-là ont été mal informés et ne savent plus très bien ce qu’est la gauche, on voit par exemple le sinistre Macron expliquer que le libéralisme économique est une valeur de gauche. Pour ma part je définis la gauche comme une tendance politique qui vise à lutter contre les inégalités et particulièrement contre les inégalités de revenus, mais aussi qui défend la laïcité. Dans ce contexte, il semble assez évident qu’un parti de gauche qui assumerait un programme de redistribution de la richesse dans le cadre national qui préserverait l’identité et la culture française serait rapidement majoritaire.

    Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français 

    Il y a deux questions dans ce sondage qui dominent : la question économique et celle de l’identité collective. Ce sondage nous montre que contrairement à ce que pense Macron les Français ne sont pas obsédés comme lui par l’argent et la richesse, ils ne veulent pas devenir milliardaires. Ils considèrent d’abord et de très loin que la richesse est très mal partagée et qu’elle profite à une oligarchie. Ensuite et sans surprise ils considèrent que le chômage est leur principale préoccupation. C’est sur ce thème que se fait le rejet le plus violent des deux derniers présidents. Il est également remarquable qu’à rebours des discours des hommes politiques, du P « S » ou des LR, les Français ne réclament pas particulièrement une baisse des impôts, autrement dit il leur indiffère qu’une partie importante de la richesse soit gérée et recyclée par l’Etat.

     Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français 

    Massivement les Français se présentent comme nationalistes, républicains et laïques. Non seulement ils se méfient de l’Europe – j’ai déjà présenté les résultats des enquêtes du Pew Research Center qui montrent que les Français sont, après les Grecs, le peuple le plus eurosceptique d’Europe ! – mais ils veulent tenir à distance la religion. Ils défendent donc la nation, mais on remarque que dans ce sondage, ils défendent une nation dont l’origine serait finalement dans la Révolution de 1789, nation construite autour de la devise Liberté, Egalité, Fraternité, devise qui a fait le tour du monde est qui est apparu longtemps comme révolutionnaire. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que les Français non seulement se méfient du Front National, mais également des religions en général et de l’Islam en particulier qui leur paraît agressif et destructeur des valeurs de la République. Ce double rejet montre à l’évidence que les Français sont républicains et laïques, et que leurs attitudes face à l’Islam n’est pas raciste, mais relève plutôt de la volonté de préserver un modèle de société singulier.

     Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français 

    De même le rejet de l’immigration peut s’expliquer facilement par trois paramètres : la crainte du chômage, la méfiance vis-à-vis de l’Islam et la volonté de préserver un modèle républicain mis à mal par la mondialisation. On voit tout de suite que les partis ou groupuscules qui se prétendent de gauche et qui luttent contre l’islamophobie, ne sont pas en phase avec les préoccupations des Français. Bien entendu, les Français au fil des décennies de mondialisation mortifère sont devenus plutôt pessimistes et considèrent que globalement la société se dégrade et que « ça ne va pas mieux ». L’idée domine que nous vivons plus mal que nos parents. Nos parents ou nos grands parents ne disaient jamais qu’ils préféraient le passé au présent et qu’avant on vivait mieux. Les socialistes ont beaux raconter que ça va mieux grâce à l’action courageuse de leur leader, personnes ne les croira[2]

     Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français 

    En bref il se dessine une logique du peuple de France qui est fier d’appartenir à cette communauté, à contretemps des discours de la plupart des politiciens de droite, de gauche et d’extrême-gauche. Ils sont massivement souverainistes, se méfient de l’Europe et veulent plus d’égalité et de fraternité. Peu attachés à la logique capitaliste dans sa forme néo-libérale, ils réclament des réformes courageuses qui ne soient pas les sempiternelles réformes destinées à rabaisser la protection sociale, détruire le droit du travail ou améliorer la compétitivité. Je pense que le rejet massif de la loi El Khomri va dans ce sens[3]. Et d’ailleurs on voit bien que quand les actions de la gauche porte sur ces thèmes, il y a une adhésion très forte. Quand les massacres de Charlie ont eu lieu, le peuple est descendu dans la rue, aussi bien pour rendre hommage aux victimes de ces assassinats que pour défendre la République n’en déplaise aux Badiou, Todd et autres qui ont voulu y voir une résurgences des valeurs de la droite[4].

     Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français 

    Cette analyse des sondages confirme ce que nous disons ici depuis plusieurs années : la gauche n’a aucun avenir en tant que projet politique, si elle s’éloigne trop longtemps des préoccupations du peuple, non seulement parce que la démocratie doit représenter l’expression de la volonté populaire, mais parce qu’elle doit aussi se situer dans un cadre clair et cohérent, celui de la nation. Les grands progrès sociaux et politiques de l’après Seconde Guerre mondiale se sont forgés dans le cadre national exprimé par un programme résolument à gauche et redistributif, celui du CNR. Pour cette raison la gauche doit reprendre à son compte la défense de la nation, ne pas la laisser à la droite ou à l’extrême-droite qui en font toujours un mauvais usage. Mais cette défense de la nation n’a de sens que si elle s’inscrit dans le développement d’un projet social et économique plus égalitaire.

    Dans les années qui viennent, le programme de la gauche se décline en trois points :

    - sortir de la mondialisation et donc de l’Europe sans discuter plus avant ;

    - combattre les inégalités sociales, notamment en limitant la propriété des moyens de production et en prenant le contrôle de l’émission de monnaie ;

    - restaurer une laïcité pleine et entière et mettre un frein aux extravagances d’un islam agressif et vindicatif qui non seulement met à mal la tendance à l’égalité entre les hommes et les femmes, mais mine également le projet républicain en développant un communautarisme qui va à l’inverse de ses valeurs et renforce les déterminations individualistes. Ce n’est pas un hasard si le sinistre Macron défend l’Islam comme étant compatible avec sa propre conception de la République …  qui n’est pas celle des Français ![5] Bref on pourrait dire que les Français attendent un  nouveau général De Gaulle ! 

     Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français  

     

    Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français

     

    Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français

     

    Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français

    Le sondage de Paris Match sur ce que veulent les Français

     


    [1] http://www.valeursactuelles.com/societe/brexit-cohn-bendit-il-faut-arreter-de-dire-que-le-peuple-a-toujours-raison-63271

    [2] Voir l’interview ubuesque de Julien Dray, ancien trotskiste me direz-vous, mais ce n’est pas une excuse ! http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/04/14/25002-20160414ARTFIG00125-dray-on-est-en-train-de-reussir-mais-personne-ne-s-en-rend-compte.php

    [3] http://www.leparisien.fr/politique/sondage-70-des-francais-opposes-a-la-loi-el-khomri-05-03-2016-5601351.php

    [4] http://tempsreel.nouvelobs.com/charlie-hebdo/20150111.OBS9715/en-direct-11-janvier-2015-la-liberte-en-marche.html

    [5] http://www.rfi.fr/france/20161019-montpellier-emmanuel-macron-evoque-place-islam-france-meeting-laicite Il a été applaudi d’ailleurs par les propagandistes de l’Islam agressif et transformateur de la société par exemple http://oumma.com/223743/emmanuel-macron-lislam-compatible-republique

    « Gérard Davet & Fabrice Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça, Stock, 2016.La sociale, Gilles Perret, 2016 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :