• Le monde musulman bouge, l’Iran en première ligne

     Le monde musulman bouge, l’Iran en première ligne

    Il y a quelques semaines, plusieurs journalistes nous expliquaient que l’Iran était redevenu le maitre du jeu au Moyen Orient après la défaite militaire de Daesh, au motif que la Syrie serait très affaiblie[1]. On trouve même ce genre de commentaire hâtif aussi dans des médias proches d’Israël[2]. Je ne vais pas me lancer dans une analyse géo-stratégique de la position des Saoudiens et des Russes dans la région. Mais ce qui est un peu étonnant, c’est que le feu en Iran couvait sous la cendre depuis de nombreuses années. Le peuple est très mécontent, les manifestations sont violentes, elles ont fait plusieurs morts[3]. Et puis les femmes se rebellent contre « le code vestimentaire » et commencent à enlever le voile qu’on les a forcées à porter à la fin des années soixante-dix, et elles viennent de gagner cette bataille[4]. Elles enlèvent le voile et n’ont plus peur de le montrer, au contraire, elles le font savoir, se filment et se font photographier, malgré une répression toujours présente. On remarque qu’elles le font sans même que les féministes européennes daignent s’intéresser à cette lame de fond qui parcourt la société iranienne. Elles préfèrent déconner sur l’écriture inclusive et sur le fait que les mâles les ont privées de viande pendant des siècles et des siècles[5]. Ou encore, elles se battent pour que les femmes musulmanes voilées ne soient pas embêtées par le laïcisme radical. Evidemment la révolte des femmes iraniennes à autrement de l’allure que les singeries opaques de nos féministes européennes. Le déclin de l’Islam au moins dans les pays du Moyen Orient semble annoncé, ainsi que le prétend The Economist[6] dans un article qui a fait sensation. Les manifestations des Iraniens contre le régime ont été massives et violentes, notamment parce qu’ils en ont assez des privations et de la rigueur économique. Il est assez intéressant de voir qu’un journal comme Le monde est incapable de faire le lien entre le mouvement d’enlèvement du voile, et les manifestations de masse contre la vie chère[7]. Dans les deux cas, c’est le même autoritarisme rétrograde qui est condamné. Mais il est vrai que ce journal néo-conservateur avait dans le temps soutenu Khomeini et l’éviction du Shah par les Américains, et ne supporte guère de voir le monde musulman évoluer. C’est une façon comme une autre de nier que l’Iran est en train de changer fondamentalement. Il est encore trop tôt pour dire si ce mouvement sera aussi important que la contre-révolution khomeyniste de la fin des années soixante-dix, mais cela montre que la société iranienne n’a toujours pas accepté l’immobilisme réactionnaire d’une forme religieuse de pouvoir. Quand une forme de pouvoir oppressif cède, elle le fait de plusieurs manières différentes, sur le plan des mœurs aussi bien que de l’économie, c’est ce qui s’était passé en France en 1968.

     Le monde musulman bouge, l’Iran en première ligne 

    Ces phénomènes sociaux et politiques montrent à l’évidence que l’Iran est un pays pour le moins instable et qu’au moins dans un avenir proche, il ne pourra pas jouer le rôle décisif auquel il aspirait. Il n’est pas certain que les Russes soutiennent le régime en place très longtemps, surtout qu’on a commencé à voir un rapprochement de la Russie avec Israël. Mais il n’y a pas qu’en Iran que cela bouge, en Arabie Saoudite les réformes semblent aussi en marche sous l’impulsion du prince héritier Mohammed ben Salmane. C’est ainsi qu’on annonce qu’en 2018 les cinémas seront réouverts[8]. Plusieurs réformes vont aussi dans le sens d’un relâchement de l’oppression des femmes dans ce pays. Par exemple, elles pourront voyager, étudier, faire des démarches auprès des services administratifs[9]. Egalement on a vu des femmes se permettre de retirer le niqab dans des lieux publics[10]. La position réformatrice de l’Arabie saoudite va cependant se heurter rapidement aux autres pays du Golfe, notamment le Qatar qui, en difficulté un peu partout, va sûrement être tenté de prendre la tête d’un mouvement islamiste radical dans la région.

    Il existe un mouvement féministe aussi qui se développe en Algérie, pays où les femmes doivent se battre pied à pied pour ne pas disparaître sous le niqab. Cette révolte peut prendre des formes diverses et variées, par exemple en revendiquant sur les plages le port du bikini[11], mais elle peut prendre aussi la forme de la lutte des Kabyles pour leur identité. Ceux-ci se sont ouvertement offusqués de voir que le pouvoir algérien était plus pressé de défendre la Palestine que les intérêts des Kabyles[12]. Au Maroc il y a eu ces dernières années aussi de nombreuses manifestations pour l’égalité entre les hommes et les femmes[13].

     Le monde musulman bouge, l’Iran en première ligne

     

    Manifestation à Rabat en 2015 

    De partout ce qui est remis en question ce sont les formes de pouvoir autoritaires basées sur la religion. Et cela au moment même où la vieille Europe ne sait plus quoi faire par la voix de ses dirigeants pour contenter les islamistes. On a vu par exemple la sombre Allemagne commencer à propos des fêtes de fin d’année de séparer les hommes et les femmes pour éviter les incidents[14].  

    Mais les femmes, les intellectuels, ne peuvent pas compter dans les pays musulmans sur un appui de l’Europe et de leurs intellectuels, ils sont seuls. Il est remarquable que pendant qu’une révolution se développe sous nos yeux dans le monde islamique, la gauche, comme la plupart des grands médias, reste scotchée stupidement sur la question mineure de la Palestine et la défense de Ahed Tamimi et ne trouve pas un seul mot de soutien pour ces femmes et ces hommes qui dans les pays musulmans se battent pour la liberté. Autrement dit, dans un renversement étrange, alors que le monde musulman semble secouer ses chaînes et aller vers le progrès humain, en Europe on prend le chemin inverse au nom d’une conception stupide de la laïcité qui comme le résume Macron ne serait rien d’autre qu’une simple protection pour exercer sa religion en toute liberté, sans que les laïques n’ennuient les curés, les rabbins ou les imans. Au moment où il faudrait enfoncer le clou, et mettre un frein à l’islamisation rampante de la société dans les pays européens, le médiocre président français qui ne semble pas connaître son sujet, annonce scandaleusement qu’il va surveiller de près les laïques intransigeants[15] ! 

    Le monde musulman bouge, l’Iran en première ligne

    Conclusion

    Les journaux dominants essaient d’avancer des raisons à la révolte iranienne qui seraient purement politiques : comme une lutte entre différentes castes du pouvoir, ou encore une manipulation depuis l’étranger, les Américains et les Juifs (en Iran on ne dit pas Israéliens)[16]. Mais on ne fait pas descendre dans la rue des millions de personnes seulement pour des raisons idéologiques : si l’Iran se déchire aujourd’hui, c’est bien parce qu’à la défaillance de l’économie s’ajoute la répression culturelle et sexuelle, et les femmes sont les premières visées comme fauteurs de trouble.

    Pour moi il est évident que les revendications économiques sont du même ordre que cette révolte des femmes qui enlèvent le voile. Un peu comme si le peuple iranien, mais il n'est pas le seul, comprenait intuitivement que la stagnation économique allait de pair avec la régression mentale liée à la religion. Après tous les économistes ont depuis des années lié le développement économique à l'émancipation féminine. C'est pour cela même que Amartya Sen a eu le prix Nobel d'économie. Le PNUD, Programme des Nations Unies pour le Développement (sous-boutique de l’ONU, publie chaque année un rapport où cette question de la soumission des femmes est évoquée régulièrement comme un frein à l'émancipation économique et au développement. Ce rapport est rédigé d'abord par des économistes des pays arabes et en général leurs critiques sont sérieuses et fondées. Certes l’Iran n’est pas un pays arabe, mais comme dans les pays arabes, et peut être encore plus durement, il subit les lamentables dérive de l’Islam politique.

     Le monde musulman bouge, l’Iran en première ligne

     

     

     


    [1] http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/12/28/l-iran-maitre-du-jeu-regional_5235123_3218.html

    [2] http://haguesher.com/2017/11/29/apres-le-sommet-de-sotchi-un-nouvel-ordre-strategique-au-moyen-orient-lorsque-la-russie-liran-et-la-turquie-se-sont-partage-la-syrie/

    [3] http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/01/01/iran-deux-nouveaux-manifestants-tues-dimanche-soir_5236454_3218.html

    [4] https://fr.sputniknews.com/international/201712291034557982-teheran-code-vestimentaire-police-femmes/

    [5] http://in-girum-imus.blogg.org/tensions-communautaires-a135283350

    [6] http://www.theworldin.com/article/14440/edition2018roll-over-religion

    [7] http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/01/01/iran-la-photo-d-une-femme-devenue-l-icone-des-protestations-n-est-pas-liee-au-mouvement_5236419_4355770.html

    [8] http://www.lepoint.fr/monde/arabie-saoudite-35-ans-apres-les-salles-de-cinema-a-nouveau-autorisees-11-12-2017-2178788_24.php

    [9] http://www.rtl.fr/girls/identites/arabie-saoudite-les-femmes-pourront-desormais-voyager-et-etudier-sans-demander-la-permission-7789075855

    [10] http://www.huffingtonpost.fr/clarence-rodriguez/voile-femme-arabie-saoudite-des-saoudiennes-tombent-le-niqab_a_21612890/

    [11] http://www.bfmtv.com/international/en-algerie-des-milliers-de-femmes-organisent-la-revolte-du-bikini-1224542.html

    [12] http://tamurt.info/revolte-kabyle-se-propage-wali-de-tizi-ouzou-organise-action-de-solidarite-palestine/ Comme on le voit le soutien à la cause palestinienne ne fait pas l’unanimité en Algérie.

    [13] http://www.afrik.com/maroc-manifestation-massive-contre-les-inegalites-hommes-femmes-a-rabat

    [14] http://www.midilibre.fr/2017/12/31/nouvel-an-a-berlin-l-espace-securise-pour-les-femmes-fait-polemique,1608782.php

    [15] http://www.lepoint.fr/politique/attendu-sur-la-laicite-macron-commence-par-rencontrer-les-cultes-21-12-2017-2181659_20.php

    [16] http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/01/01/iran-le-president-rohani-sur-la-corde-raide-face-aux-manifestations_5236395_3218.html

    « A propos d’une pétition contre la hausse des prix du stationnement en villeGallimard et la publication « des pamphlets » de Céline »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :