• Le Front médiatique en ébullition

    Le Front national discriminé, LR et le PS récompensés 

    Pour la bonne compréhension de ce billet, je précise que je ne vote pas pour le Front national et que je n’ai jamais voté pour ce parti et que je ne voterais jamais pour lui. Mais dans une période de traque de tout ce qui n’est pas politiquement correct, on se demande qu’est ce qu’il va rester de la liberté d’expression.  

    Le Front médiatique en ébullition

    En cette rentrée 2017, les radios et les chaînes de télévision ont un petit peu changé la manière de recruté leurs commentateurs. Les médias deviennent ainsi une entreprise de recyclage des battus et des politiciens sans avenir. Après Roselyne Bachelot, l’ancienne ministre qui avait été impliqué dans un vaste scandale de commande de vaccins, voilà que les médias recrutent pèle mêle un ancien premier ministre UMP (le très médiocre Raffarin), une ancienne ministre de la culture P « S » (Aurélie Filipetti) ou encore Henri Gaïno ancien conseiller de Sarkozy, et même Raquel Garrido, porte-parole de la France Insoumise[1].

    Mais voilà que Europe 1 avait eu l’idée d’employer Jean Messiha comme commentateur pour l’émission Hondelatte raconte. Et puis elle est revenue sur sa décision[2]. Il va de soi que c’est l’appartenance de Messiha au Front national qui en est la cause. On n’ose pas en effet imaginer que ce sont ses origines coptes qui gênent Europe 1. Messiha ne devait pas intervenir sur cette radio en tant qu’homme politique membre du Front national. C’est le simple fait qu’il en soit membre qui pose un problème. Comme on vient de le voir, Europe 1 n’a pas de problème avec les politiques issus du P « S » ou de LR. Mais pas avec le Front national.

    Il faudrait être un peu sérieux. Soit le Front national est un danger pour la démocratie et il faudrait l’interdire – quoique la base juridique de cette interdiction soit très problématique – soit il n’est pas un danger pour la démocratie, et il est incongru de poursuivre ses membres dans tous les recoins de la vie publique. Europe 1 ne sanctionne pas Messiha pour ce qu’il dit ou pour ce qu’il pourrait dire, mais essentiellement parce qu’il n’est pas membre du bon parti. 

    Macron adopte un chien et « un chien couchant »

    Le Front médiatique en ébullition 

    Tout autre est le traitement du soi-disant journaliste Bruno Roger-Petit. Celui-ci est connu depuis plusieurs années comme chroniqueur à L’obs et à Challenges. Plus récemment il s’est fait remarquer comme cireur de pompes en chef d’Emmanuel Macron, trouvant que celui-ci était une sorte de génie. Voilà un extrait de la prose de larbin de ce sinistre lèche-cul. On remarque au passage qu’il est incapable d’anticiper ls difficultés de son idole. 

    « Les temps sont durs pour Mélenchon, Le Pen, Hamon, Fillon et les autres, mais aussi pour les lecteurs des blogs de Coralie Delaume et Jacques Sapir, des œuvres de Michel Onfray ou d'Alain Finkielkraut, ou les téléspectateurs de Polony TV et LCI. Le déclinisme n'est plus à la mode en France. Une certaine forme d'optimisme l'ayant emporté au printemps dernier -que l'on sait fragile mais encore perceptible deux mois après- les Français ont envie que la France redevienne grande et renonce à une forme de souverainisme porté par un gigantisme national mortifère. Et malheur aux rageux... »[3]

    C’est ce cuistre qui va donc être embauché à l’Elysée pour « amplifier la parole présidentielle »[4]. Les réactions ne se sont pas faites attendre. Bruno Roger-Petit s’est fait insulter tout azimut, du moins par tous ceux qui connaissaient un peu la tonalité de ses articles obséquieux. Manifestement Macron qui est aussi bête que Bruno Roger-Petit, croit qu’en engageant celui-ci il va pouvoir améliorer sa communication. C’est apparemment l’inverse qui se passe. 


    [1] http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2017/08/25/raffarin-guaino-filippetti-garrido-ces-politiques-qui-se-reconvertissent-dans-les-medias_5176509_3236.html

    [2] http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/08/29/europe-1-ecarte-finalement-un-membre-du-fn-de-son-antenne_5178177_823448.html

    [3] https://www.challenges.fr/politique/14-juillet-quand-macron-trump-enormement-melenchon-le-pen-onfray-et-les-autres_487033

    [4] https://www.marianne.net/politique/bruno-roger-petit-macron-adopte-un-labrador-et-un-porte-parole

    « Eric Berr, L’intégrisme économique, Les Liens qui libèrent, 2017L’opposition à Monsieur Macron »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :