• Le dernier sondage devrait inquiéter Macron

     Le dernier sondage devrait inquiéter Macron

    Comme nous l’indiquions depuis plusieurs semaines, malgré la débauche des moyens utilisés, Macron ne refait pas surface. Au contraire, il s’enferre de plus en plus. Un sondage Vivavoice publié par L’obs, journal terriblement macronien et européiste[1], nous enseigne plusieurs faits : 86% des Français considèrent qu’il faut changer de politique économique et sociale. C’est plus qu’un désaveu, c’est bien une fin de quinquennat anticipée. Il est impossible de continuer à gouverner avec une telle hostilité de la population. C’est un chiffre énorme, sans doute jamais vu auparavant. Cela veut dire que seulement 14% de la population trouve qu’il va dans le bon sens : ces 14% c’est son socle réel, ensuite il peut toujours agréger quelques égarés amoureux de l’ordre qui ont peur des gilets jaunes, mais cela ne lui suffira pas.  

    Le dernier sondage devrait inquiéter Macron

    Egalement ce sondage nous apprend que 57% des Français soutiennent toujours les gilets jaunes, après 5 mois de lutte. Les commentateurs ont beau dire que ce soutien est en baisse, il reste extraordinairement élevé et majoritaire. Malgré les violences, malgré la communication sur les primes qui ont été distribuées par les entreprises, malgré le Grand débat, malgré le dénigrement systématique des médias aux ordres, dont L’obs d’ailleurs. Ces deux chiffres sont en soi inédits. Il n’y a pas eu de crise si longue dans toute la Vème République, et même avant, sauf pendant l’Occupation peut-être. Tout ceci explique pourquoi, lentement mais sûrement Macron sort de l’Etat de droit et opte pour le tout répressif qui le transfigure en vrai fasciste. Les manifestations de samedi prochain, ce sera le XXème acte des gilets jaunes risquent d’amener une explosion de violence. Macron le fait-il en conscience ? Sait-il qu’il va sans doute faire assassiner des manifestants par ses milices, samedi prochain ? Probablement, car cet individu n’a aucune empathie pour quiconque, même pas lui-même. On voit qu’avec une telle défiance de la population, il ne peut plus gouverner que par la peur. C’est, entre autres raisons, la cause du limogeage du préfet Delpuech, limogeage que j’avait annoncé d’ailleurs au début du moi de décembre. C’est beaucoup plus qu’un fusible commode qui a sauté. Cela indique un changement politique décisif, un basculement dans une forme illibérale de l’exercice du pouvoir.  

    Le dernier sondage devrait inquiéter Macron

    Nous avions indiqué que le Grand débat n’a pas passionné les Français, quelques retraités s’écoutant parler devant des chaises vides[2]. Ce désintérêt est confirmé par le chiffre du sondage Vivavoice, 71% des Français considèrent que cela ne servira à rien, que ce n’est qu’une opération de communication de plus du VRP des ultra-riches. Le dernier chiffre intéressant est que 62% des Français sont pour le RIC, comme quoi les gilets jaunes ont eu ce mérite de mettre cette revendication en avant. Seulement 24% n’en veulent pas. 62% c’est beaucoup. Dans quelque sens que l’on interprète ce chiffre, cela veut dire que les Français dans leur ensemble considèrent qu’ils ne sont pas correctement représentés, et le Grand débat n’a rien arrangé à cela. Les doctes politologues se sont escrimés pendant des mois à expliquer que le RIC était la porte ouverte au fascisme, mais rien n’y a fait, eux aussi ont prêché comme Macron dans le désert. Le RIC est apparue aux Français comme le plus court chemin pour aller à la démocratie et pour régler les problèmes de représentations des différentes classes sociales.  

    Le dernier sondage devrait inquiéter Macron

    Rien ne fonctionne plus avec Macron, le Grand débat est un fiasco, la rencontre avec des intellectuels, c’en est un autre. Macron a joué le pourrissement du mouvement, mais cela a consolidé l’idée que se font de lui les Français, un homme peu sincère au service d’autres intérêts que ceux de la France. Gageons que le vote en catimini de la privatisation d’ADP et de la Française des jeux ne sera pas de nature à calmer la colère du peuple à son encontre[3]. Cet épisode trop peu analysé par les syndicats et l’opposition, a dévoilé un peu plus la corruption et l’affairisme de Macron et de sa bande le faisant passer du statut d’illuminé égotiste à celui de canaille travaillé férocement par la cupidité.



    [1] https://www.nouvelobs.com/politique/20190320.OBS2087/grand-debat-86-des-francais-pour-un-changement-de-politique-economique-et-sociale.html?fbclid=IwAR3xsevSGzLFyNf5MTQnhivzLDy8MTsbvinvinUGQKVvlJz-UNMstt0Ktsk

    [2] http://in-girum-imus.blogg.org/la-fin-du-grand-debat-a160840376

    [3] http://in-girum-imus.blogg.org/la-corruption-du-gouvernement-macron-philippe-et-la-privatisation-d-ae-a161089132

    « Les femmes, la violence policière et les gilets jaunesActe XX, la coupe est pleine, et les gilets jaunes toujours là !! »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    sergio
    Samedi 30 Mars à 19:29

    Le peuple gabonais se déclare solidaire de la lutte des Gilets jaunes, de sa propre liberté et bien entendu la notre… ne serait-il pas temps de tisser des liens internationaux avec des mouvements frères ?

    2
    Dimanche 31 Mars à 08:06

    ils se tissent tout seul entre les pays limitrophes, on a vu avec les Belges, les Allemands et les Italiens. Mais à l'heure d'une circulation rapide de l'information, le mouvement lui-même est un exemple qui se répand tout seul. c'est peut-être plus par là que par des relations formelles qu'un véritable internationalisme se met en place. Les gilets jaunes - production purement française - sont célébrés dans le monde entier, en Australie, en Israël, et jusque aux Etats-Unis. Je crois que le plus urgent est de renforcer le mouvement sur place face à la répression, surtout que le mouvement est multiforme et sans organisation véritable.

    3
    Jeudi 4 Avril à 12:31

    Ce n'est pas par simple provocation que j'ai défini la bande au pouvoir comme les "nouveaux collabos" de la nouvelle "souveraineté européenne" (voir sur le blog: "Sors d'ici Jean Moulin"). Et le fascisme, auquel grrrands leaders (politiques, syndicalistes, intellectuels) prétendaient avoir "fait barrage", s'affirme chaque jour de plus en plus violemment. Se repaissant de lois liberticides, certains policiers (combien?), et certains magistrats (combien?) s'élancent en courant en direction de Vichy. Et le nouveau (encore!) traité (encore!) d'Aix-la-chapelle ne fait que cracher avec le plus vil mépris sur les cadavres des Poilus et des Résistants, morts pour les souverainetés nationale et populaire en combattant la "souveraineté européenne" hitlérienne. Et maintenant, les voix de ces miliciens nouveaux nous hurlent: "Enfants de l'ex-patrie: aux urnes! gens de rien!", courez voter pour cette souveraineté européenne. Qui acceptera encore de participer à cette dangereuse et insultante pantalonnade?...

    Méc-créant.

    (Blog:  "Immondialisation: peuples en solde!" )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :