• La corruption du gouvernement Macron-Philippe et la privatisation d’Aéroport de Paris

     La corruption du gouvernement Macron-Philippe et la privatisation d’Aéroport de Paris

    Les Français sont vent debout contre la volonté de Macron et de son gouvernement de lobbyistes de privatiser ADP. Il existe une pétition en ligne qui commence à rencontrer un certain succès[1]. Cette pétition a été lancée par les syndicats d’ADP. Sur les réseaux sociaux également la grogne est manifeste. Cette braderie est d’autant plus contestée que les Français se rendent compte que la privatisation a abouti à un racket organisé par les sociétés autoroutières… avec la complicité évidemment de la classe politique. La première évidence est que la privatisation des biens de la France pour laquelle aucun mandat n’a été donné à Macron, est un détournement de biens. L’argent qui va dans les caisses de ces entreprises pour engraisser les actionnaires, ne va pas dans la casse de l’Etat et donc cela contribue à appauvrir l’Etat français qui ensuite vient pleurnicher sur le fait qu’il faut bien privatiser pour trouver de nouvelles recettes. Bruno Le Maire, le ministre de l’économie de tendance droite extrême, nous dit qu’il faut bien privatiser parce que la dette est élevée. Mais la vente d’ADP rapportera au mieux 9 milliards d’euros, soit deux fois plus que ce qu’aurait rapporte l’ISF, et 4,5 fois moins que ce que coûte le CICE. On voit donc que Le Maire est soit un imbécile, soit il nous prend pour des idiots. En effet, les taxes et les impôts s’additionnent, et ce qu’on enlève d’un côté, il faut le reprendre de l’autre, et donc si on n’avait pas fait autant de cadeaux à l’oligarchie depuis trente ans, on n’aurait pas besoin sans aucun doute de brader les bijoux de famille. Macron n’a pas été mis là par hasard, les milliardaires qui l’ont soutenu lui ont demandé de faire le travail : mettre à genoux l’Etat et donc indirectement de détruire la nation française. Macron s’y plie volontiers, car s’il apparait à l’évidence comme un fou, il est aussi très corrompu, sans doute le président le plus corrompu de la Vème République, concours où pourtant la concurrence est rude. Les milliards qu’il a fait transiter des caisses de l’Etat vers ses amis milliardaires méritent forcément une récompense, et cela ne se traduit certainement pas que par des cadeaux de Bernard Arnault à sa femme. On sait que ce couple est aussi vulgaire que cupide et affiche maintenant un consumérisme hors d’âge. 

    La corruption du gouvernement Macron-Philippe et la privatisation d’Aéroport de Paris 

    Gilets jaunes manifestant contre la privatisation d’ADP à Roissy 

    Evidemment, il tombe sous le sens que si ces affaires sont privatisables, c’est bien parce que quelque part on vole l’Etat, c’est-à-dire nous. L’exemple de la privatisation de l’Aéroport de Toulouse est là sous nos yeux pour nous le montrer. Macron lorsqu’il était ministre de l’économie avait bradé cet aéroport à un groupe chinois, Casil. Et nous apprenons deux choses : d’abord que ce groupe a mis la main sur le cash de l’entreprise, mais ensuite qu’en janvier dernier il mettait en vente sa participation ce qui lui assurerait une plus-value de plusieurs centaines de millions d’euros. Mais si en quelques mois Casil peut faire une plus-value aussi importante avec l’argent qui dort, c’est bien que l’Etat, c’est-à-dire Macron en l’espèce, avait sous-estimé la valeur de ce bien qu’il a donc bradé. Soit Macron est un incapable, soit c’est un bandit[2]. Etant donné qu’à Bercy il était entouré d’une kyrielle de hauts fonctionnaires pour encadrer cette gabegie, il est donc certain que Macron est une canaille. Entre moment où on a vendu l’aéroport de Toulouse, et le moment où Casil revend ses parts, la valeur de cet outil est passée de 795 millions à plus d’1,1 milliards d’euros, et cela malgré que Casil ait dépouillé en toute légalité l’entreprise de son cash.  

    La corruption du gouvernement Macron-Philippe et la privatisation d’Aéroport de Paris

    Le cas d’ADP est très similaire, Bruno Le Maire remplaçant cette fois Macron dans le rôle de la marionnette corrompue. Sauf que les enjeux sont encore plus importants. En effet, ADP ce sont les 4 aéroports parisiens, mais aussi des centaines d’hectares de terrains qui peuvent faire et qui feront sans aucun doute l’objet de vastes projets spéculatifs. Et le tout pour 9 milliards. La preuve que c’est une très mauvaise affaire pour l’Etat, c’est que Vinci, le racketteur des péages autoroutiers et des parkings, s’est mis sur les rangs pour acheter ADP. L’affaire est compliquée, Le Maire qui comme tout ce gouvernement de lobbyiste est un grand menteur, nous dit que ces 9 milliards sont nécessaires pour éponger la dette publique qui serait d’un peu plus de 2000 milliards d’euros. On voit que ces 9 milliards correspondrait sans doute à un peu moins de 0,045% ! Une goutte d’eau dans la mer. Mais il y a pire dans les mensonges de Le Maire, on nous dit qu’en même temps cette privatisation, avec celle de la Française des Jeux, va abonder un fonds de 10 milliards d’euros pour soutenir la modernisation de l’économie vers le numérique et les nanotechnologies. Or cette somme récoltée en vendant ADP sera placée, et ce sont seulement les rendements de ce placement qui seront dédiés au fumeux financement de l’innovation. Mais ce placement se fera selon les normes en vigueur à 2,5%, alors que l’Etat français peut à l’heure actuelle emprunter à 0,4% ! Dans cette fumeuse combine, outre que l’Etat vend les bijoux de famille comme on dit, il s’appauvrit volontairement lui-même. Tout ça pour faire plaisir aux petits copains qui sont aussi des coquins. Si toutes les privatisations depuis 1986 visent à enrichir d’abord les amis du gouvernement en place, celle-ci est dans son montage encore plus gratinée que les précédentes.

    La corruption du gouvernement Macron-Philippe et la privatisation d’Aéroport de Paris

    Mais il n’y a pas que des questions de rendement comme fait semblant de le croire Griveaux. Il y a aussi qu’un aéroport international est aussi une frontière. Or on ne sait pas dans quelles mains ces frontières vont tomber par le jeu des forces du marché. Brader les aéroports de Paris, ce n’est pas seulement une canaillerie, c’est aussi une trahison. Qui va s’approprier nos frontières ? Le Qatar, l’Arabie Saoudite ? Celle-ci s’ajoute à celle d’Aix-la-Chapelle. On nous prépare doucement mais sûrement à ce que la France brade aussi pour faire plaisir aux Allemands son siège au conseil de sécurité à l’ONU. Que voyons-nous ? Dans la vente des biens nationaux qui ne lui appartiennent pas, mais aussi dans la volonté revendiquée de construire une Europe fédérale, Macron affiche une volonté de dissoudre tout simplement la France dans le grand marché mondial. C’est le destin de cet affairisme cynique.  

    La corruption du gouvernement Macron-Philippe et la privatisation d’Aéroport de Paris

    L’Assemblée nationale désertifiée a validé le 14 mars ce détournement des biens communs par 42 voix contre 17[3]. Deux questions se posent : la première est de se demander s’il est normal que 42 personnes décident pour 67 millions de Français, et cette mascarade donne encore plus de poids à cette idée de RIC portée par les gilets jaunes. La seconde est de se demander où sont passés les députés de l’opposition, pourquoi n’ont-ils pas fait bloc pour contrer Macron ? Si nous connaissons bien la morale très élastique des députés LREM dès qu’il s’agit de contenter les vautours de la finance, les députés de l’opposition n’ont aucune excuse, seraient-ils dans la combine ? En tous les cas si les députés de l’opposition – toutes tendances confondues – ne sont pas complices, alors ils sont incompétents. Et donc il vient que la délégation du pouvoir du peuple à une bande d’imbéciles ou de corrompus est une faute morale comme nous le rappellent tous les samedis les gilets jaunes.



    [1] https://www.change.org/p/edouard-philippe-apres-les-autorout-les-aeroports-non-a-la-privatisation-d-aeroports-de-paris

    [2] https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/02/04/bal-des-pretendants-au-rachat-de-la-part-de-casil-europe-dans-l-aeroport-de-toulouse-blagnac_5418784_3234.html

    [3] https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/03/14/les-deputes-votent-la-privatisation-d-aeroports-de-paris_5436108_823448.html

    « L’immobilisme macronien, l’incompétence de l’EtatEuractiv et les fake-news »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :