• Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple

    Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple 

    Les gilets jaunes belges affrontent la police 

    Le mouvement des gilets jaunes s’est étendu en France dans les villes et à la périphérie des grandes villes comme une révolte au long cours. Parti spontanément de la base, courcircuitant les appareils politiques et syndicaux, il les a forcés à se rallier les uns après les autres, même si c’est comme la CGT ou le PCF en traînant les pieds. Mais le plus extraordinaire n’est sans doute pas là. Car au fond en France les gilets jaunes reprennent la tactique de Nuit debout et plus loin encore Mai 68. Le mouvement se développe de partout à la foi sous des formes diverses, sans consigne particulière d’action. Evidemment la spontanéité de ce mouvement est à la fois sa force – personne ne peut le contrôler de l’extérieur – et sa faiblesse – le risque de la dispersion. Le plus extraordinaire, c’est que le mouvement des gilets jaunes est en train de faire école dans les pays voisins. Des gilets jaunes on en compte en Belgique, avec des affrontements violents à Bruxelles sur des revendications assez semblables à celles de la France[1], en Italie aussi où « gilet gialli » bloquent la frontière pour protester contre les vexations que la Commission européenne impose à ce pays parce qu’il désobéit aux bureaucrates de Bruxelles en présentant un budget qui ne respecte pas les ordres des commissaires européens[2]. En Allemagne, les « gelbe westen » protestent eux contre la politique migratoire de leur gouvernement, au moment où l’ONU tente de faire signer à l’Europe le fameux pacte migratoire qui signifierait tout simplement la fin des frontières[3].   

    Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple 

    Italie, « Coordinamento nazionale gilet gialli Italia » se met en place 

    La situation en France est particulièrement suivie à l’étranger, et en Europe encore plus comme on le voit, ce sont les pays limitrophes qui s’inspirent le plus des gilets jaunes. Ils dessinent une sorte d’alternative à l’Europ de Juncker et de Merkel. Ces mouvements sont plutôt d’inspiration souverainiste, et ils se retrouvent tous sur la détestation de Bruxelles. Aux Pays-Bas, à La Haye, on a vu des gilets jaunes défiler pour affirmer leur solidarité avec leurs homologues français. Tous ces exemples montrent que pour faire bouger les choses, il n’est pas besoin d’une organisation transfrontière comme le croient les gens d’ATTAC par exemple. La diffusion très rapide de l’information permet qu’une action exemplaire en inspire d’autres au-delà des frontières. On peut se réclamer de ce principe pour toute chose. Par exemple, la lutte contre le réchauffement climatique engagée à partir de grandes messes diplomatiques cornaquées par l’ONU, les fameuses COP, a complètement échoué. Non seulement les Etats-Unis en sont sortis, mais la plupart des pays signataires n’ont pas atteint leur objectif. On pourrait donc repartir du territoire national, prendre des mesures pour son propre pays, puis refuser de commercer avec ceux qui ne respectent pas des normes environnementales. Si la France donnait l’exemple sur ce point, il est très probable que des pays comme l’Allemagne, voire même les Etats-Unis suivraient le mouvement sous la pression de leur opinion publique.

     Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple

    En Allemagne les gilets jaunes mettent en place une chaine humaine pour faire entendre leurs revendications 

    Quoi qu’il en soit, le fait que les gilets jaunes essaiment ailleurs en Europe montre que ce mouvement très critiqué chez nous par les politicards et les médias, a gagné une grande sympathie par son originalité et sa vigueur. Curieusement l’Europe est en train de s’embraser à une époque de l’année où traditionnellement on pense plutôt aux fêtes de Noël et aux courses qu’on doit faire. N’est-ce pas là la meilleure forme de critique de la marchandise qui soit ? Je ne sais pas si c’est la même chose à l’étranger, mais en France il y a une forte tendance cette année à limiter volontairement ses achats pour les fêtes de fin d’année. Et d’ailleurs les commerçants avouent qu’ils souffrent énormément. Ce que les Européens ont en commun, c’est un refus des impôts. Les raisons sont assez simples : les riches voient leurs impôts baisser, et les pauvres et les classes moyennes les leur augmenter. En Allemagne les gelbe westen fustigent la politique migratoire de Merkel parce qu’elle coûte cher et conduit à une hausse des impôts sur les classes moyennes alors que les travailleurs pauvres allemands sont plutôt maltraités. En Italie évidemment ce que Bruxelles refuse à ce pays, c’est d’avoir une politique fiscale qui soulagerait les plus pauvres et qui refuse  la prise en charge de l’immigration dans son budget.

     Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple

    A la Haye aux Pays Bas des gilets jaunes le 1er décembre

     Mais le mouvement des gilets jaunes ne s’étend pas seulement à l’extérieur des frontières, il gagne aussi en profondeur en France. On a vu les pompiers de la Côte d’Azur venir soutenir les gilets jaunes sur les péages autoroutiers. Plus symptomatique, on commence à voir des mouvements de grève de la part des policiers[4]. En vérité il y a un mouvement latent dans les forces de l’ordre qui est très anti-macronien et qui a déjà commencé depuis au moins le mois de septembre[5]. Mais ce mouvement est encore peu visible parce que les syndicats rechignent à le généraliser et à le prendre à leur compte. C’est toujours la même histoire, les bureaucraties syndicales ronronnent et peinent à prendre des initiatives, incapables qu’elles sont à mesurer l’état d’exaspération de leurs maigres troupes. 

    Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple 

    Pompiers azuréens en soutien des gilets jaunes 

    Gilets jaunes, quand la France donne l’exemple

    Policiers marnais en grève



    [4] https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/les-policiers-de-la-somme-invites-a-la-greve-des-pv-pour-soutenir-les-gilets-jaunes-1542353793

    [5] https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/a-auch-les-policiers-se-mettent-en-greve-et-denoncent-une-sanction-jugee-abusive-1536585299

    « Paris-brûle-t-il ? La guerre civile est commencéeLes revendications principales des gilets jaunes »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :