• Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    Il nous coûte un « pognon de dingue » 

    Macron n’en est plus à une provocation près. Enfoncé Sarkozy et ses « casse-toi pauvre con ! ». Il apparait en effet de plus en plus fou. Et plus les sondages montrent que les Français lui tournent le dos, et plus il s’enfonce dans l’arrogance vulgaire. Entre les deux tours des présidentielles j’avais dénoncé ce triste personnage comme un représentant de la droite extrême, affairiste et cosmopolite, et pour cette raison je me suis abstenu de voter. Ce personnage clownesque a vérifié mon pronostic au-delà de ce que je pensais. Comme je l’ai dit, alors que les organismes internationaux, le FMI, l’OCDE, commencent à critiquer le désengagement de l’Etat. Voilà Macron qui se prend pour Margaret Thatcher et qui veut détruire tout le système social français. Pour cela il est près à tout. Comme un enfant capricieux, il attend qu’on mette un terme à ses fantaisies en lui donnant une raclée et en le renvoyant. C’est ce qu’il cherche. Entre temps il aura été l’homme qui aura mis en œuvre les désirs de l’oligarchie : faire la peau aux acquis du CNR, privatiser tout ce qui reste à privatiser et qui peut rapporter de l’argent à ses amis – plutôt à ses sponsors, car je doute qu’un tel personnage aussi sournois que violent, ait des amis.  

    Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    L’idée de sa dernière vidéo est un modèle du genre. Il attaque les dépenses sociales de la France en laissant fuiter une vidéo parfaitement honteuse, puis il fait dire qu’il s’agissait d’une conversation privée – on ne voit pas en quoi d’ailleurs le fait qu’il se propose de détruire le système social de manière privée ou publique change quoi que ce soit à l’affaire. Cette vidéo a été postée par Sibeth Ndiaye, la brutale conseillère en communication de Macron, celle-là même qui s’était faite remarquée par un tweet des plus répugnant sur la mort de Simone Veil[1]. Mais le but réel est de faire passer le message : après les retraites et les cheminots on va faire la peau à la sécurité sociale, c’est-à-dire qu’on va la privatiser, au moins la partie des petits soins, celle qui est rentable pour les compagnies d’assurances privées, et on supprimera les aides sociales de toute sorte. Ça va dans le sens de ce que disait le sinistre Darmanin[2]. C’est donc une attaque concertée.

    La rhétorique est bien rodée depuis le XIXème siècle, siècle auquel renvoie l’ensemble du discours politique de Macron, on dénonce l’inefficacité des dépenses sociales en général avec une formule choc et un double mensonge. « On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux »[3] est à la fois vulgaire et faux. En effet, on ne sait pas trop qui est ce « on ». Or, il va de soi que les aides sociales sont alimentées d’abord par les salaires et les impôts des Français. Mais Macron-le-menteur fait comme si c’était lui qui mettait la main à la poche. Les Français cotisent d’une manière ou d’une autre pour les aides sociales qui servent à prévenir les risques sociaux justement. Marisol Touraine, ancienne ministre de la santé de François Hollande, a rappelé que les assertions de Macron et de la droite extrême étaient complétement erronées.

    Macron qui ment en laissant croire qu’il a été un jour assistant du professeur de philosophie Paul Ricoeur[4], alors qu’il n’a fait que porter ses livres, aime à jouer les philosophes. Mais il n’en a pas les capacités intellectuelles. Ne sachant rien sur rien et encore moins sur le reste, il enrobe des lieux communs éculés de formules emberlificotées destinées à faire croire qu’il a une pensée complexe. Pourtant en ce qui concerne les aides sociales, il ne fait que répéter les stupidités thatchériennes sur l’assistanat qui empêcherait au bon peuple de se prendre en charge pour sortir de la pauvreté. Macron est l’ennemi du genre humain, il est seulement l’ami des très riches. Or sa politique fiscale nous « coûte un pognon de dingue ». Prenons quelques mesures emblématiques et mettons en face ce qu’elles coûtent à l’Etat sur une année pleine :

     Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant 

    Transferts de l’Etat vers les riches et les très riches en milliards d’euros[5] 

    C’est donc clairement plus de 56 milliards par an qui ont été ou qui seront transférés de l’Etat vers les plus riches. De quoi rembourser intégralement la dette de la SNCF. C’est beaucoup d’argent. Alors bien entendu, comme c’est un système de vases communicants, il faut bien trouver des compensations. Parmi celles-ci il y a la baisse des APL qui permet de trouver 1,5 milliards d’euros, la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales, ou encore la hausse de la CSG pour 22 milliards d’euros en année pleine. C’est toujours l’idée de la droite la plus extrême de remettre en question les impôts progressifs et de taxe plutôt la consommation en augmentant les impôts indirects ou la CSG. C’est clairement un retour à avant la guerre de 14 : détruire sans le dire la progressivité de l’impôt et revenir à la flat tax. Alors que les très riches n’ont jamais été aussi riches, Macron et son commis Philippe visent à renforcer les inégalités sociales, avec en tête le modèle américain selon lequel plus il y a de riches et plus ça ruisselle vers le bas. Logique aussi fausse que moralement inepte. Mais on oublie trop souvent que cette montée de l’insécurité sociale s’accompagne aussi d’une insécurité au quotidien, avec une violence sociale qui ne fait que croître.

    Tout se passe comme si l’histoire de la Grande Dépression n’avait rien appris à Macron et à sa bande. En effet il parle très exactement comme on parlait en Amérique avant l’arrivée de Roosevelt au pouvoir : les chômeurs et les pauvres sont responsables de leur sort. On connait cette chanson depuis le début du XIXème siècle, la crise est bien de la faute des pauvres et des syndicats qui les encouragent à réclamer des sommes extravagantes. Mais après la Seconde Guerre mondiale, on pensait que ce langage appartenait au passé, et que les hommes politiques avaient compris que le chômage n’était peut-être pas volontaire, et qu’on ne se maintenait pas dans la pauvreté par paresse et par plaisir. En Allemagne où les allocations ont été restreintes et où le chômage a beaucoup baissé, la pauvreté a aussi beaucoup augmenté[6]. Ce qui veut dire que Macron raconte n’importe quoi, il ne suffit pas de trouver un travail pour échapper à la pauvreté. L’efficacité du système social français saute aux yeux dans les deux graphiques suivants : c’est grâce aux transferts que le taux de pauvreté en France a été mieux maîtrisé qu’en Allemagne. Ce sont des mensonges éculés qui ne résistent pas à l’observation, mais qui cependant restent toujours des éléments de langage pour justifier les sombres combines de l’oligarchie pour toujours appauvrir un peu plus les plus pauvres. On voit avec quelle gourmandise ils sont repris par les portes paroles de l’oligarchie comme Christophe Barbier par exemple ou Franz-Olivier Giesbert. 

    Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    Des bruits de vaisselle  

    Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant 

    La com de Sibeth Ndiaye n’est pas si solide que ça et compter toujours sur la bêtise des populations ça va bien un temps. L’arrogance du ton de la vidéo qu’elle a diffusé va sûrement coûter encore quelques points de popularité à Macron, car d’autres élément sont venus perturber cette « pédagogie » brutale. En effet en même temps que le jeune cuistre de l’Elysée nous faisait la morale sur l’assistanat : les pauvres « nous » coûtent trop cher, on apprenait deux choses. La première est que lui est sa femme veulent changer la vaisselle de l’Elysée, sans doute se croient ils installés pour vingt ans encore dans les lieux, ou même prennent-ils l’Elysée pour leur propre bien immobilier. On a commencé par dire que ce changement de bimbeloterie haut de gamme coûterait 50 000 €. La note paraissait déjà assez salée. Mais en réalité c’était juste le coût de l’étude du changement de vaisselle ! Bonjour l’efficacité et la rigueur dans la gestion des fonds de l’Elysée ! En fait selon Le canard enchaîné du 13 juin 2018, le coût s’élèverait plutôt à 500 000 €. Ces dépenses somptuaires sont une autre manière de cracher à la gueule des plus pauvres en leur parlant des biens auxquels de leur vie ils n’auront pas accès, ce qui accompagne leur baisse du pouvoir d‘achat. Ce couple vulgaire, peinturluré, déguisé comme pour le Carnaval, qui trône à l’Elysée aujourd’hui enfonce tout ce qu’on connaissait jusqu’ici. Et pourtant, avec le couple Sarkozy-Bruni on croyait avoir tout vu en matière d’ostentation.

    Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    La morgue de ces deux parvenus – des domestiques du grand capital montés en grade – n’a pas de limites. La seconde interférence est la publicité qui est faite autour des dépenses somptuaires de Brigitte Trogneux épouse macron et soi-disant représentante de la France. Voici qu’on nous annonce que Brigitte Macron, femme qui n’est rien politiquement, nous coûte 440 000 € par an[7], et que ces frais (collaborateurs, voyages, maquillages, etc.) vont encore augmenter l’an prochain et dépasseront 500 000 €. On peut mettre ça pour rigoler en face de l’annonce que Macron paierait ses croquettes pour son chien[8]. Le couple Macron nous prend vraiment pour des demeurés. Comme on le voit le couple maudit de l’Elysée nous coûte « un pognon de dingue ». Il semble que le président des très riches n’ait pas anticipé que ce qu’il est en train de faire c’est de mettre l’Etat à genoux et d’apparaître comme se servant à pleines mains dans les caisses de l’Etat. A moyen terme, celui-ci n’aura pas les moyens de financer les dépenses courantes en infrastructures. Or la croissance économique ne peut pas exister sans accroissement des investissements publics. C’est la loi de Wagner. Macron oublie deux choses, la première c’est que c’est sur cette question que Margaret Thatcher est tombée, virée par son propre parti parce que plus rien ne fonctionnait. La seconde c’est que quand Margaret Thatcher est décédée, les britanniques ont fait la fête toute la nuit pour célébrer cette bonne nouvelle[9]. Il est donc probable qu’il finira dans les poubelles de l’histoire.

      Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant 

    Anglais faisant la fête lors de l'annonce du décès de Margaret Thatcher

    Macron toujours plus près de la droite extrême 

    Les soutiens de Macron commencent à s’effilocher. On commence à voir non seulement son parti se vider de ses troupes[10], mais même quelques députés LREM se désolidariser de leur président[11]. Même L’Obs, journal macronien de la première heure commence à voir dans la conduite du président « du cynisme »[12]. C’est le moins qu’on puisse dire. Mais ils auraient pu s’en apercevoir avant. Plus inquiétant pour Macron, trois économistes issus de la deuxième gauche, cette droite avec un faux nez, Philippe Aghion, Jean Pisani-Ferry et Philippe Martin, trois économistes pourtant très libéraux et très conservateurs, ont signé une tribune dénonçant la dérive droitière de Macron, et son absence de volonté manifeste de lutter contre les inégalités[13]. Ces esprits confus semblent découvrir avec beaucoup de retard la logique sous-jacente de la lutte des classes. Elle était pourtant évidente dès la publication du programme de Macron. S’ils se séparent de lui, après l’avoir conseillé, c’est qu’ils commencent à comprendre qu’ils se sont embarqués dans une aventure sans issue : en effet, on ne peut pas être en même temps mondialiste et européiste, pour une gouvernance selon les lois du marché et demander à l’Etat de réduire les inégalités. Ceux qui ne comprennent pas ça ont fait de très mauvaises études d’économie. Macron est en train de décourager même les débris de la seconde gauche, pourtant assez peu regardante en la matière. 

    La gauche déconne aussi  

    Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    Mais la gauche n’est pas à l’abri de l’imbécillité pour autant. Lundi 11 juin, Danièle Obono, députée de la France Insoumise, de passage chez Bourdin s’est mise à l’unisson des jérémiades honteuses des députés. Le 22 mai déjà un député LR, gros et gras, se plaignait de ne pas gagner assez d’argent pour manger correctement, avec l’antienne bien connue selon laquelle un député mal payé est facile à corrompre[14]. Chez la France Insoumise ce rôle de l’imbécile heureuse semble être réservé à Danièle Obono. Elle s’est dit dans la difficulté pour trouver un logement décent du fait qu’elle gagne très peu et que les loyers dans la capitale sont très élevés. Elle est sensée représenté la France des exclus et des pauvres, ceux qui par leurs impôts directs ou indirects lui payent son salaire. Comme le tableau ci-dessous le montre, un député gagne en moyenne 5 fois le salaire d’un Français moyen, sans compter divers avantages[15]. Ce genre de discours ne passe plus du tout et laisse entendre au petit peuple que tout ça c’est canaille et compagnie et qu’il n’y a plus de différence entre les politicards de gauche et ceux de droite. Et ma foi, c’est assez près à quelques exceptions près. Le fait que le discours de droite, sarkozyste on pourrait dire, soit repris par une femme soi-disant représentant la gauche radicale, montre que la politique n’est pas une affaire de conviction, mais une profession qui doit rapporter. La position d’Obono est à l’exact opposé du discours plein de dignité de Ruffin sur les femmes de ménage de l’Assemble nationale[16]. Dans ce discours, il mettait en parallèle les excès de sollicitude qu’il recevait en tant que député de la part du personnel, et le peu de cas qu’on faisait de ces femmes de l’ombre. Que ces deux individus appartiennent au même parti montre qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Il est probable qu’une clarification finira par s’imposer. On pourrait dire qu’Obono qui est déjà très antipathique naturellement, a marqué des points contre son camp. Sa position est d’autant moins défendable que les députés peuvent se faire rembourser maintenant jusqu’à 1200 € par mois de frais de logement, ce qui s’ajoute aux divers avantages dont ils disposent déjà.

      Décomposition politique de la France et de son personnel la représentant

    Cette femme qui cherche par tous les moyens à se faire remarquer rejoint ainsi les lamentations des députés LR. On se demande bien ce qu’elle fait encore dans un parti de gauche. Elle est de ceux qui discréditent complètement la France Insoumise. Non seulement elle dit une bêtise chaque fois qu’elle ouvre la bouche, notamment quand elle s’en prend aux Juifs et qu’elle défend « les réunions racisées »[17], mais la voilà maintenant qui réclame des avantages matériels. Cet exemple de bêtise satisfaite montre que la France Insoumise doit faire un peu le ménage dans ses rangs. Je n’insiste pas sur le fait qu’elle n’a jamais rien apporté, contrairement à Ruffin ou Quattenens, au débat public. Elle s’est infiltrée en politique en tant que représentante de la diversité et s’est faite élire par inadvertance dans me XVème arrondissement de Paris. Je dis par inadvertance parce qu’elle a fait semblant de représenter les pauvres et les exclus, mais elle-même n’est rien de tout cela. Naturalisée française de fraîche date, elle est issue d’une famille de la bourgeoisie gabonaise, avant de rejoindre la France Insoumise, elle a fait partie de toute une collection de groupuscules trotskistes où sans doute elle a appris à user d’une idéologie victimaire qui jusqu’ici l’a bien servie. Politiquement, c’est une « sécessionniste », c’est-à-dire qu’elle restera à la France Insoumise que tant qu’elle n’aura pas créé sa propre structure, ce qu’elle fera sans doute avec l’aile modérée du PIR et quelques débris des groupuscules trotskistes. En attendant, la France Insoumise va avoir de plus en plus de mal à la défendre sur la place publique. 

    Dégénérescence 

    Comme on le voit les politiciens d’aujourd’hui, bien plus encore que ceux d’hier ont intégré l’évolution de la société vers toujours plus d’individualisme. On le voit non seulement dans la mise en avant de la défense de leurs avantages, mais aussi dans leur incapacité à mettre en œuvre et à défendre un programme sérieux et argumenté. Du Président de la République jusqu’à Obono, on travaille l’opinion à coups de slogans. C’est dans l’air du temps. Car si on se méfie de plus en plus des hommes politiques et de leurs façons vulgaires de faire de la publicité, on les tolère encore un peu trop. Cet effondrement est probablement lié à la baisse générale du niveau des études[18], mais aussi sans doute à la baisse constatée du QI parmi les jeunes générations – dont celle de Macron et d’Obono – qui serait la conséquence entre autres de l’exposition trop fréquente à la télévision, de la dégradation de la santé liée à celle de l’environnement[19].



    [1] “Yes la meuf est dead » https://www.lexpress.fr/actualite/politique/yes-la-meuf-est-dead-sibeth-ndiaye-dement-ce-sms-a-la-mort-de-simone-veil_1932538.html

    [2] http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/05/29/97002-20180529FILWWW00087-pour-gerald-darmanin-il-y-a-trop-d-aides-sociales-en-france.php

    [3] https://www.lci.fr/politique/emmanuel-macron-on-met-un-pognon-de-dingue-dans-les-minima-sociaux-video-2090364.html

    [4] https://www.lexpress.fr/actualite/politique/macron-philosophe-ces-intellectuels-qui-n-y-croient-pas_1827700.html

    [5] Le chiffre sur la flat taxe est incertain, Bercy parle de 1,5 milliards, mais Gabriel Zucman dit que cela dépassera 10 milliards à moyen terme https://www.lemonde.fr/idees/article/2017/10/25/la-flat-tax-est-une-bombe-a-retardement-pour-les-finances-publiques_5205612_3232.html Pour l’Exit tax, voir l’article du Monde https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/06/12/la-fin-de-l-exit-tax-pourrait-etre-plus-couteuse-qu-initialement-annonce_5313825_823448.html

    [6] https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/allemagne-riche-pauvre et https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/ce-que-dit-la-hausse-de-la-170444

    [7] https://www.sudouest.fr/2017/11/10/brigitte-macron-440-000-euros-lui-sont-alloues-chaque-annee-3936725-7527.php

    [8] https://www.nouvelobs.com/politique/20180429.OBS5945/les-macron-payent-leur-dentifrice-et-les-croquettes-de-nemo-un-coup-de-com-gaulliste.html

    [9] http://www.france24.com/fr/20130409-margaret-thatcher-fetes-rue-brixton-londres-celebrer-deces-dame-fer-mort-bilan

    [10] https://www.valeursactuelles.com/politique/mecontents-des-adherents-lrem-trainent-le-parti-en-justice-86732

    [11] http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/07/26/25001-20170726ARTFIG00084-contre-l-avis-du-gouvernement-les-deputes-se-premunissent-de-l-emprise-des-lobbies.php

    [12] https://www.nouvelobs.com/politique/le-reveil-politique/20180613.OBS8092/le-cynisme-de-macron-un-pognon-de-dingue-la-chere-vaisselle-de-l-elysee.html

    [13] https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/06/09/l-ambition-emancipatrice-du-programme-presidentiel-echappe-a-un-nombre-grandissant-de-concitoyens_5312125_823448.html

    [14] https://www.ouest-france.fr/politique/institutions/assemblee-nationale/video-les-deputes-ne-sont-pas-assez-bien-payes-pour-jean-luc-reitzer-5781853

    [15] http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/le-depute/la-situation-materielle-du-depute

    [16] https://www.capital.fr/economie-politique/le-discours-poignant-de-francois-ruffin-pour-rendre-hommage-aux-femmes-de-menage-de-lassemblee-nationale-1276476

    [17] https://www.nouvelobs.com/politique/20171108.OBS7121/daniele-obono-l-insoumise-qui-embarrasse-les-insoumis.html

    [18] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/12/14/01016-20161214ARTFIG00300-le-niveau-des-diplomes-a-baisse-selon-l-insee.php

    [19] https://www.20minutes.fr/societe/2288983-20180613-effet-flynn-qi-generations-nees-apres-1975-baisse-environnement-culturel-cause

    « Immigration, la route de l’Espagne ravive les polémiquesNote négative sur une étude visant à justifier les migrations de masse »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :