• De quoi l’ouragan est-il le nom ?

     De quoi l’ouragan est-il le nom ?

    L’ouragan appelé José s’est abattu sur les îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy, causant plusieurs morts et des dégâts matériels considérables qui ne se répareront pas de si tôt. La première erreur serait de croire que cet événement est naturel, on sait que la multiplication de ce type de catastrophes est la conséquence du réchauffement climatique et que celui-ci est bien aussi la conséquence de l’activité humaine complètement désordonnée et non maîtrisée[1]. Les Etats-Unis en payent aujourd’hui le prix fort avec Harvey et Irma. Leur coût estimé, sans compter les vies humaines, serait selon les premières estimations, de près de 300 milliards de dollars[2], soit environ 1,5% du PIB. Harvey aurait déjà fait une trentaine de victimes et Irma autant. Le bilan humain ne sera connu que dans quelques jours. Il est possible que cela engendre des épidémies qu’on avait cru disparues. Ce sont des scènes apocalyptiques qui nous ont été retransmises par les télévisions. Aux Etats Unis on s’est mobilisé pour venir en aide aux victimes, Trump a annoncé qu’il donnerait 1 million de dollars de sa poche, d’autres artistes ont fait de même, par exemple Sandra Bullock. Tout cela est un scénario bien rôdé, on constate et on compatie. Trump ne semble pas toutefois vouloir changer sa position climatosceptique, malgré la pression de l’opinion[3]. Après cette répétition du scénario bien rodé de Katrina, il se pourrait cependant que cela amène à un tournant, et d’autant plus que Trump est un président très impopulaire, presqu’autant que Macron en France. 

    Le retrait de l’Etat français 

    De quoi l’ouragan est-il le nom ? 

    Pour la France, les ravages de l’ouragan on mis en avant une fois de plus l’amateurisme de Macron et de ses ministres dans la conduite de l’Etat. On peut parler de véritable défaillance des services de l’Etat. Comme on sait, l’île de Saint-Martin est divisée en deux, une partie est néerlandaise et l’autre française. Or dans la partie néerlandaise, tout le monde à remarquer que l’Etat hollandais est intervenu en amont et a anticipé la violence de l’ouragan, même Le monde s’en est aperçu[4]. Les autorités ont pris des mesures pour assurer la sécurité des biens et des personnes, notamment en envoyant des militaires. En France rien de tel, non seulement le président Macron n’a rien dit de cette catastrophe, mais il n’a réagi que tardivement en disant qu’il se rendrait sur place le 12 septembre.

    Le désordre dans les îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy que la préfète Anne Laubies est déclarée en état de choc et certains ont avancé qu’elle s’était évacuée, abandonnant la place[5]. Le monde a mollement démenti, sans convaincre. De fait on ne la voit plus. Il s’en est suivi des scènes de pillage et de guerre civile, les gendarmes débordés ont conseillé aux habitants de se défendre avec leur moyen, autrement dit d’ouvrir le feu contre les pillards. C’est seulement après la catastrophe qu’Edouard Philippe, un autre amateur au gouvernement, a annoncé qu’il allait envoyer des renforts pour sécuriser les îles[6]. Cette décomposition de l’Etat est bien la conséquence d’une logique politique particulière. Les désordres sont aussi le résultat d’un manque de conscience professionnelles des hauts fonctionnaires dont Anne Laubies est l’exemple caricatural. Du haut en bas de la hiérarchie de l’Etat la démission est à son comble. Pendant ce temps le président Macron, arrogant comme à l’ordinaire, nous explique qu’il ne regrette pas de nous avoir traité de fainéants[7], avançant que si on l’a mal pris c’est qu’on est vraiment stupides de ne pas comprendre la finesse de ses discours qu’il prononce depuis l’étranger. On admirera au passage le courage du président français qui se rend dans les îles une fois que le danger est passé, mais peut-être ne sait-il pas où elles se trouvent ? On se souvient que pendant la campagne présidentielle il croyait que la Guyane était une île[8] et que Villeurbanne se trouvait dans la banlieue de Lille[9]. Il devient de plus en plus évident qu’avec Emmanuel Macron nous avons hérité d’un président très incompétent, mais aussi que son élection a accéléré la décomposition de l’Etat français. 

    De quoi l’ouragan est-il le nom ?

     

     


    [1] http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/08/30/01008-20170830ARTFIG00272-rechauffement-climatique-une-catastrophe-globale-est-garantie-pour-nos-enfants.php

    [2] http://www.europe1.fr/international/etats-unis-irma-et-harvey-vont-couter-290-milliards-de-dollars-3432539

    [3] http://edition.cnn.com/2017/08/25/opinions/trump-response-hurricane-harvey-opinion-kayyem/index.html

    [4] http://www.lemonde.fr/climat/article/2017/09/11/dans-la-partie-neerlandaise-de-saint-martin-une-intervention-jugee-a-la-hauteur_5183836_1652612.html

    [5] http://www.liberation.fr/societe/2017/09/09/saint-martin-la-prefete-deleguee-et-son-equipe-en-etat-de-choc_1595244

    [6] http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/09/08/01016-20170908ARTFIG00160-irma-200-gendarmes-attendus-en-renfort-pour-securiser-saint-martin-theatre-de-pillages.php

    [7] http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2017/09/11/25001-20170911ARTFIG00120-macron-ne-regrette-absolument-pas-d-avoir-parle-de-faineants.php

    [8] http://www.lci.fr/elections/la-guyane-une-ile-selon-emmanuel-macron-la-bourde-qui-fait-rire-internet-2030368.html

    [9] https://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Pour-Emmanuel-Macron-Villeurbanne-se-situe-dans-la-banlieue-de-Lille

    « Emmanuel Macron, président de l’anti-France, insulte les FrançaisLa manifestation anti-Macron du 12 septembre 2017 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :