• Actualités

    Où l’on reparle de Giscard, cette vieille momie  dont les plus anciens se souviennent de sa voix chuintante, et de mise en scène, formatée pour la télévision. 

    Hollande chez Lucette 

     Actualités

    Hollande est maintenant en campagne pour sa réélection en 2017. Il pense qu’il a des chances car la droite est divisée et si Juppé et Sarkozy se présentaient en même temps, il se retrouverait au second tour contre Marine Le Pen avec la certitude de l’emporter dans un rapport 60/40. Cependant pour cela il a besoin de laisser croire qu’il est de gauche. Il sait que sa politique économique et sociale est très critiquée à gauche justement, mais il se battra sur le thème suivant : « d’accord je suis nul mais la droite serait bien pire que moi, notamment elle détruirait complétement notre modèle social de solidarité ». Pour cela il a besoin de faire remarquer son empathie pour le peuple par télévision interposée. Pour cette raison il est allé le 29 octobre dernier prendre le café chez Lucette Brochet. C’est une opération de communication particulièrement ratée dont le concept a dû germer dans la tête d’un stagiaire en fin d’études à Sciences Po. Qu’Hollande n’ait pas vu le piège suffirait d’ailleurs à montrer que même sur le plan de la tactique ce politicien est plutôt mauvais. A l’heure d’Internet il a donné de nouvelles raisons de se faire critiquer rapidement.

     Actualités 

    Giscard s’invitant chez « le peuple » 

    Les raisons de ce ratage sont multiples. Le premier et sans doute le plus important est l’idée que Hollande se fait de ce que physiquement est le peuple : une dame un peu âgée, un peu en surpoids, et pas du tout quelqu’un de revendicatif et de combattif. L’autre raison de ce ratage c’est évidemment que si le président éprouve le besoins d’aller voir le « peuple », c’est à  tout le moins qu’il ne connait pas et qu’il croit que celui-ci habite quelque part en Meurthe-et-Moselle. Si Hollande et son conseiller en communication avaient eu un peu de culture politique, il se serait souvenu que cette manière de faire – s’inviter chez les gens d’une manière soi-disant spontanée – était typique de Valery Giscard d’Estaing. Cet homme de droite avait inauguré ce genre de diners médiatiques en 1975, en vue de montrer lui aussi qu’il avait le souci du quotidien populaire. Cette opération se retourna contre lui, elle fut dénoncée par la gauche comme une simple mise en scène, et Giscard fut battu. Je pense que si on voulait la preuve ultime du fait qu’Hollande est bien un homme de droite, cette parenté avec le sinistre Giscard suffirait. C’est la même image qu’ils trimballent tous les deux : la visite à des logements modestes mais bien tenus, des personnes un peu âgées et en surpoids pour bien marquer la condescendance du monarque à leur faire l’honneur de leur visite. Il y a au moins un domaine où Hollande étonnera toujours : c’est cette façon d’étaler son cynisme. Sans doute croit-il en ses conseillers de communication qui pensent les Français amnésiques et plus idiots qu’ils ne sont

     

    Vers l’indépendance de la Catalogne

     Actualités 

    C’est la question qui agite l’Espagne. Le processus de sécession est maintenant lancé. On analyse très souvent cette idée d’indépendance de la Catalogne du point de vue des gains et des pertes économiques en termes de PIB que cela engendrerait. C’est à mon sens un très mauvais angle d’attaque, parce qu’en effet il suppose que la logique dépend d’un modèle économique – le modèle européen pour aller vite – qui est en train de s’effondrer et qui à tout le moins est en train de changer. Si les résultats désastreux de la politique européenne se voient plus en Espagne qu’ailleurs, et si la question de la croissance et de l’emploi est forcément centrale, il n’est pas certain cependant que ce soit la plus importante sur le long terme. En effet, si l’économie joue incontestablement un rôle dans la formation des nations, d’autres éléments interviennent, l’histoire et la langue. Or on sait que les Catalans ont un lourd passif avec Madrid, ça remonte au moins à la guerre civile. En outre les Catalans possèdent une vraie langue, des journaux, des livres dans leur langue. Les ennemis de l’indépendance vont avancer que la Catalogne est bien trop petite pour survivre toute seule. C’est en général l’argument massue qu’on avance pour faire taire les désirs d’indépendance. C’est le même argument que ceux qui nous disent que les pays européens sont trop petits pour faire face au monstre étasunien.

     Actualités 

    On ne sait pas si ce processus ira à son terme. A mon sens le problème est que la Catalogne n’a pas une vision très claire de ce qu’elle veut devenir. Si elle veut devenir une vraie nation à part entière, il faut aussi qu’elle se défasse de l’Union européenne. Si c’est pour se défaire de la tutelle de Madrid et retomber sous la férule de la Commission européenne, ce n’est pas gagné. Si l’ensemble des partis indépendantistes catalans sont d’accord pour sortir de l’Espagne, ils ne savent pas encore trop ce qu’ils doivent faire par la suite. Certains pensent même que l’Union européenne serait tout à fait à même de garantir l’autonomie de la Catalogne, sans voir que le principal pour Bruxelles n’est pas de défendre les régionalismes, mais plutôt de défaire les nations. 

    Helmut Schmidt est décédé  

     Actualités

    L’ancien chancelier allemand est décédé le 10 novembre 2015, il avait 96 ans. Le chœur des pleureuses a salué comme il se doit ce grand européen, ce grand ceci-cela. Membre du SPD, il est celui qui définitivement en a terminé avec l’ancrage à gauche de la social-démocratie allemande. Autrement dit il a été celui qui a troqué le socialisme contre le marché. Mais il est fameux aussi parce que c’est lui qui aurait prononcé le théorème suivant : « les profits d’aujourd’hui font les investissements de demain et les emplois d’après-demain ». On dirait du Macron avant la lettre, pas étonnant qu’il plaise autant à Valérie Giscard d’Estaing, un homme de droite et qui ne s’en cachait pas et qui nous a fait passer à l’heure allemande. Ce théorème prononcé comme une évidence au milieu des années soixante-dix, est non seulement faux, mais il est criminel. C’est un appel aux capitalistes pour qu’ils s’enrichissent encore plus. Suite à l’ébauche d’une politique d’austérité avant la lettre, nous avons bien eu depuis 40 ans une hausse des profits, mais c’est à partir de ce moment-là que la croissance s’est effondrée et que le chômage est devenu chômage de masse, ou chômage structurel. On rappellera pour ceux que ça intéresse qu’il fut aussi durant la guerre un nazi plutôt zélé et bien noté par ses supérieurs.

     Actualités 

    Liens

    http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=78551

     

    http://www.liguedefensejuive.com/revelations-sur-le-passe-nazi-du-pro-palestinien-helmut-schmidt-2014-12-04.html

    « Kobayashi Takiji, Le bateau-usine, Kanikōsen [1929], allia, 2015Attentats à Paris le 13 novembre 2015 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :