• Actualités 17

    Charlie et ceux qui lui rendent hommage

      

    La France est sous le choc. C’est maintenant devenu un rituel, dès qu’un évènement grave se produit la parole se libère et cela prend un tour inattendu. Les assassinats à Charlie n’ont pas manqué à cette règle. Curieusement cela a déclenché une mobilisation inattendue pour rendre hommage aux victimes, soutenir le journal et condamner cette atrocité. L’esprit Charlie pourtant avant cet attentat était assez minoritaire, on peut s’en rendre compte dans cette manière récurrente de s’en prendre aux religions, toutes les religions, car depuis quelques temps il est de bon ton notamment chez les gauchistes de NPA de ménager les religions au motif que les musulmans sont opprimés. Pourtant c’est bien au nom de la religion que ces crimes se sont perpétrés. C’est bien au nom de ces religions diverses et variées que se développe l’esprit communautariste qui ruine justement l’esprit de la République.

    Bref c’était une résurgence de l’esprit de Mai 68, anarchiste. Cabu, Wolinski mais aussi Bernard Maris sont de cette génération. Et si leur disparition touche, c’est aussi parce que c’est une partie de notre jeunesse insouciante qui s’est faite assassinée. Cabu était un amateur de jazz, un bon connaisseur, une musique qui à l’époque soudait une génération rebelle et peu prompte aux enrégimentements. Wolinski dessinait un peu partout, y compris dans Paris Match, mais il avait fait aussi de nombreuses couvertures pour les ouvrages de San-Antonio qui représentent cette forme d’humanisme et d’irrévérence qu’on dit bien française. Bernard Maris était un universitaire, économiste, très éloigné des pratiques de la langue de bois qui prédomine dans  ce milieu où on est aussi arrogant et pontifiant qu’ignorant.

      

    Il était aussi inévitable que les « complotistes » qui sont décidemment une espèce à part, se mettent à déconner avec ce drame. C’est ainsi qu’on a vu la mouvance de Soral – Egalité et réconciliation – commencer à raconter que cet attentat avait été fomenté par les « sionistes » de façon à nuire à la communauté musulmane !! Les réseaux sociaux et Internet permettent ce genre de délire. Plus inattendu, l’hommage du Nasdaq à Charlie. Quelle sinistre déconnade ! La boutique la plus à la pointe du combat capitaliste contre le peuple qui rend hommage à ceux qui en représentait l’exact inverse.

      

    Il est par ailleurs remarquable que spontanément des centaines de milliers de personnes se soient rassemblées dans toutes les villes de France, le 7 janvier et puis encore le 8. A Aix-en-Provence la place de la mairie était noire de monde, une mobilisation qu’on n’avait pas vue depuis longtemps. Ce qui tendrait à prouver que d’une certaine manière la conscience des populations n’est pas morte, que l’individualisme n’est pas devenu ce dénominateur commun qui cimente la communauté. Reste évidemment à comprendre le sens de cette communion. Il est sans doute le résultat d’un amalgame entre ceux qui trouvent cet attentat tout simplement odieux sur le plan humain, comme de ceux qui restent hébétés et ne comprennent pas qu’on puisse encore aujourd’hui tuer au nom d’une religion et ceux qui connaissaient l’esprit de Charlie. Et de fait la spécificité de Charlie dans sa continuité était d’abord une ligne anti-religieuse, même si ce journal manifestait aussi des tendances anti-libérales et anti-fascistes. Mais ces rassemblements spontanés manifestent aussi une volonté d’être ensemble de construire quelque chose collectivement qui ressemble à un hymne à la liberté. A côté de cela les grimaces du gouvernement décrétant une journée de deuil national font pâle figure. Et on remarquera également que les partis politiques qui évidemment cherchent à récupérer ce drame ont un train de retard.

      


    Hommage à Charlie, ici à Marseille

     

    Macron fait des siennes

      

    Pendant que tout le monde pleure les morts de Charlie le magasin de farces et attrapes du gouvernement reste ouvert. Le sinistre Macron qui se croit plus malin que les autres avançait que les Français manquaient d’ambition, et qu’il faudrait qu’il y ait un peu plus de jeunes qui dans notre pays se trouve l’ambition de devenir milliardaire. L’imbécile suppose que tout le monde est comme lui et que seul le pognon compte. C’est la position d’un vulgaire sarkozyste. Cependant si on veut prendre de la hauteur comme on dit, et si on laisse planer un doute sur la cupidité de cet individu, il faut bien examiner en quoi devenir milliardaire aurait une valeur autre que personnelle.

    Si Macron étudiait un petit peu de temps en temps, il se serait rendu compte que justement le nombre de millionnaires augmentait fortement en France. La France compte 2,5 millions de millionnaires, et ce chiffre devrait augmenter encore dans les années qui viennent et atteindre 4,5 millions de personnes en 2019. Macron qui l’ouvre le plus souvent à tort et à travers, devrait donc être satisfait : les riches sont de plus en plus nombreux.

    Mais pourquoi dit-il cela ? Les gens de droite, Sarkozy, Macron, peut-être Hollande, ont une théorie sur la question : ce n’est pas en redistribuant la richesse qu’on combat la pauvreté. C’est même l’inverse selon eux. Cette idée vient de loin. Pour tout dire elle date du XVIIIe siècle. C’est Turgot qui l’a présentée comme une évidence quelques temps avant la Révolution de 1789. Pour les tenants de cette thèse – qu’on retrouve d’ailleurs chez le monstrueux couple d’alcooliques Reagan-Thatcher – l’inégalité favorise l’épargne qui elle-même favorise l’investissement qui améliore la productivité et finit par faire reculer la pauvreté en rendant les biens de consommation courante moins chers. On appelle aussi cette thèse la théorie du ruissellement.

      

    Mais cette thèse est fausse. Et elle est fausse depuis plus de 200 ans maintenant. Comme quoi Macron n’est pas si jeune que  ça. C’est même parce que cette thèse est fausse que s’est développée en face d’elle une théorie socialiste. En effet, l’augmentation du nombre de riches ne  peut se passer d’une augmentation de la pauvreté. Et bien sûr c’est ce que démontre entre autres l’ouvrage de Piketty. L’accroissement du nombre de riches ne permet pas de combattre la pauvreté, c’est même l’inverse. On voit bien qu’en Allemagne qui souvent citée comme modèle, la pauvreté a augmenté là aussi avec le nombre de riches.

    Il y a pire cependant comme erreur dans ce discours de droite et de nantis. L’accroissement du nombre de riches ne favorise pas la croissance. Dans tous les pays développés où le nombre de riches a explosé, la croissance reste très faible.

    Je rappelle au jeune Macron que du point de vue politique la différence entre la gauche et la droite justement réside sur cette question du partage des revenus. Pour la gauche le progrès sociale ne peut s’accompagner que d’une diminution des inégalités, donc du nombre de milliardaires, tandis que pour la droite, l’accroissement du nombre de milliardaires et donc des inégalités est le moteur de la croissance et de la civilisation. Si on voulait encore une preuve supplémentaire du fait que nous avons aujourd’hui un gouvernement de droite à la tête de notre pays, la voilà !

     

    Le Royaume-Uni devient la 5ème puissance économique devant la France 

    Puisque les Etats européens sont dans une compétition féroce, il est de bon ton de les classer et de décerner des prix et des médailles.

     

    La première constatation est que ces chiffres sont très aléatoires. On sait que dans l’évaluation du PIB du Royaume-Uni rentre maintenant la prise en compte d’activités jusque-là jugées comme illégales, le trafic de drogue, l’activité de prostitution.  Et donc bien sûr la prise en compte d’éléments de trafic monétaire qui échappent à une comptabilité « normale ». Mais ce n’est pas le seul point. En 2014 le PIB de nos voisins d’outre-Manche a été dopé à la fois par la montée de la Livre par rapport à l’euro, et une croissance plus soutenue. Le simple fait que le Royaume-Uni fonctionne avec sa propre monnaie permet une inflation plus forte que dans l’Europe continentale. La moitié de la croissance y est expliquée par une inflation supérieure de 1,5% par rapport à la France. Il n’aura échappé à personne que la Royaume-Uni n’appartient pas à la zone euro, et en Europe, la croissance est d’autant plus faible que le pays considéré appartient à la zone dont l’activité est régulée par la monnaie unique.

    S’il va de soi que les millions de pauvres britanniques ne se satisferont pas beaucoup de savoir que leur pays est classé juste devant la France, on comprendra facilement, même du point de vue très étriqué du PIB que l’appartenance à la zone euro est une pénalité infligée aux pays qui l’utilisent. Vous remarquerez aussi que la croissance allemande est à peine d’un tiers de celle du Royaume-Uni, ce qui relativise les performances de nos voisins d’outre-Rhin.

     

    Liens

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20150107.OBS9413/macron-il-faut-des-jeunes-francais-qui-aient-envie-de-devenir-milliardaires.html

    http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/le-nombre-de-millionnaires-en-france-devrait-augmenter-de-70-8502830.html

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/07/le-royaume-uni-detrone-la-france-comme-5e-puissance-economique-mondiale_4550458_3234.html

    « Tuerie à Charlie hebdoMichel Houellebecq, Soumission, Flammarion, 2014 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Peretz
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 09:11
    17
    Macron est comme les autres surdiplômés de la mouvance PS UMP un diafoirus qui est tout juste capable de donner du "Clystère" au malade.
    2
    Népomucène
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 10:15
    Marketing post mortem
    « une résurgence de l’esprit de Mai 68 », comme, par exemple, Val à l’université du MErDEF, oui, oui. Charlie est mort en avril 2004, avec ce cher GéBé. L’horreur de ces assassinats ne fait pas pour autant des saints des victimes, faudrait sortir du manichéisme de CM2, car c’est ce qui permet les manip. de masse en cours, entre injonction à manifester et invitation chez le chef des ennemis de la démocratie afin, paraît-il, de la sauver. Je veux bien manifester (?) pour la liberté d’expression, mais pas pour Charlie. Assez de marketing nécrophile, nom de nom ! Par exemple : http://www.lefigaro.fr/medias/2015/01/08/20004-20150108ARTFIG00146--charlie-hebdo-va-sortir-mercredi-prochain.php
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :